Plogging : ils réalisent un Iron Man en ramassant des déchets

Iron Man Plogging
  • Le 18 juin dernier, Clément Chapel et Alexandre Pfeil ont réalisé le tout premier Iron Man du monde, en plogging, c’est-à-dire en ramassant des déchets. Pendant 18h30 d’effort, accompagnés d’une équipe, ils ont ramassé plusieurs milliers de déchets du côté de Millau !

    Président et fondateur du Ploggathon, une association qui milite pour la pratique du plogging, Clément Chapel à réalisé le 18 juin dernier du côté de Millau, le premier Iron Man (triathlon) de plogging. Lors de cette incroyable performance sportive et écologique, il était accompagné d’Alexandre Pfeil, vice-président de l’association et d’une douzaine de citoyens qui les accompagnaient à côté pour ramasser les déchets. Clément Chapel était déjà un adepte des défis en tout genre en lien avec la pratique du plogging, qui consiste à courir en ramassant des déchets. Nous lui avions d’ailleurs consacré un portrait dans le numéro 449 de Jogging International.

    18h30 d’effort pour cet Iron Man en plogging

    Les deux hommes sont partis à 5h30 de la base Nautique de Saint-Rome de Tarn et sont arrivés à 00h04 au camping de Millau plage, soit après 18h30 d’efforts !

    Ils ont d’abord nagé sur 3.8km pour 1h50 d’effort. Trois kayaks et un paddle ont pendant ce temps ramassé une trentaine de déchets. Ils ont ensuite parcouru 180km en vélo pour collecter une trentaine de déchets tout en identifiant une dizaine de dépôts sauvages sur l’application Trash Spotter pour un nettoyage à venir. Ils ont terminé leur triple effort en courant la distance d’un marathon. Accompagnés de deux autres coureurs et de trois cyclistes, ils auront collecté 1500 déchets durant leur 6h30 d”effort. Au total, ce triathlon XXL leur aura pris 18h30 d’effort.



    Iron Man Plogging
    Clément Chapel et Alexandre Pfleil ont réaliser un Iron Man tout en ramassant des déchets.

    2600 déchets collectés contre 26 arbres fruitiers plantés !

    Douze citoyens ont participé à un ramassage autour de la place de la Capelle pour un millier de déchets ramassés soit au total près de 2600 déchets abandonnés qui ont été ramassés en Aveyron au cours de ce défi sportif inédit.

    Par ailleurs, le projet s’inscrit dans un cadre pédagogique. Clément Chapel est ainsi intervenu dans deux écoles de la ville pour parler de la problématique de nos déchets avec les enfants. La classe de CE2 de l’école Eugène Selles a été très enthousiaste et a contribué au ramassage lors d’une sortie scolaire quelques jours avant l’événement, récoltant plus de 200 déchets sur le chemin.

    Des actes significatifs d’autant que ces déchets seront transformés en fruits accessibles à tous. Selon les engagements de l’association, elle plantera sur le territoire 26 arbres fruitiers à travers une plantation pédagogique et citoyenne l’hiver prochain.

    “Ensemble, bougeons pour le vivant!”

    “Cette histoire c’est aussi un message important pour chacun d’entre nous. Aujourd’hui en pleine canicule, entourés d’incendies, entre deux tours d’élections législatives ou le déni de l’enjeu est toujours roi, l’ensemble de la team Ploggathon s’est surpassé pour le VIVANT, pour les papillons, pour les enfants, pour nous, pour vous, parce que la planète brûle sous nos yeux et que nous continuons de vivre comme si de rien n’était. Nous devons réagir collectivement et rapidement car l’étau se resserre désormais sur notre propre espèce. Nous continuons globalement de vivre en détruisant la biodiversité à cause de nos comportements, à vivre aux antipodes des lois du vivant. Cette vague de chaleur sans précédent pour l’époque est un avant goût de notre futur climat. Est-ce bien cela que nous voulons? Cette première mondiale ne devrait pas exister et c’est bien là qu’est le message de ce défi. La biodiversité subit les éclats de nos modes de vie et cela doit cesser le plus rapidement possible. Des alternatives existent à tous les niveaux, faisons les vivre! Avec Ploggathon, c’est pour le sport et l’aventure. Ensemble bougeons pour le vivant !”, a déclaré l’association sur ses réseaux sociaux.

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    La publication a un commentaire

    Laisser un commentaire