Advertisement

Adidas, Saucony et ON : qui détient la meilleure chaussure à plaque carbone ?

  • Pas sûr que le commun des coureurs puisse s’aventurer sur un marathon avec les chaussures que nous allons vous présenter. Techniques, légères, réactives et dédiées aux coureurs de haut niveau, elles pourraient tout de même vous faire de l’oeil tant leur conception apporte de véritables bienfaits. Trop exigeantes pour un marathon ? Peut-être… mais vous pourriez alors les apprécier sur des distances plus courtes.

    ON : Cloudboom Echo

    La marque suisse avait présenté son tout premier modèle à plaque en fibre de carbone en juin dernier. Une belle réussite déjà, mais qui souffrait aussi de quelques défauts. Parmi ces derniers, un gros manque d’amorti sur l’avant-pied, qui pouvait transformer sa course en calvaire. Les concepteurs ont donc revu leur copie. Les changements, minimes, changent la donne.

    Le test

    On retrouvera l’habituelle technologie Cloudtec, laquelle constitue la semelle intermédiaire. Il s’agit de petits plots alvéolés composés en mousse Helion, stratégiquement placés afin d’amortir les chocs verticaux et horizontaux. Ce qui change par rapport à la première version, c’est une
    mousse un peu plus présente à l’avant du pied. Le ressenti en course est largement plus agréable. L’amorti est toujours très sec, mais il ne vous mènera pas au supplice au bout de quelques kilomètres.

    Au sein de cette mousse, une fameuse plaque en fibre de carbone. Alliée à un avant pied légèrement relevé, cette « Speedboard » augmente la sensation de propulsion vers l’avant. Cette semelle intermédiaire a également pour particularité d’être un peu « mangée » à l’arrière. En
    revanche, la stabilité du modèle est toujours précaire, c’est un peu le revers de la médaille de ce type de chaussures.

    Cette plaque carbone, conjuguée à la mousse Cloudtec permet, selon la marque, d’économiser de l’énergie quand le coureur atteint une vitesse dites « sous maximale », c’est-à-dire à une allure proche du marathon.

    Dernier bon point : on adore le mesh, fin, léger et respirant. Le fit est parfait, même si la languette, très courte, a tendance à déstabiliser au premier abord. Le maintien lui est finalement optimal.

    Poids : 220g

    Photo de modele-homme

    Modèle Homme

    Meilleurs prix

    Ces prix ont été actualisés le 30/11/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
    Photo de modele-femme

    Modèle femme

    Meilleurs prix

    Ces prix ont été actualisés le 30/11/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

    Adidas : Adizero Adios Pro 2

    Elle est devenue en 2020 l’une des principales concurrentes de la Vaporfly de Nike. Appréciée pour ses qualités de légèreté, de renvoi d’énergie et de douceur, voici la seconde version l’Adizero Adio Pro. Que du bonheur.

    Le test

    Adidas a misé sur un modèle très similaire mais plus léger que sa version initiale. Ce deuxième opus apporte donc encore plus d’agilité. On retiendra dans un premier temps la double épaisseur de Lightstrik Pro de la semelle intermédiaire. On a l’impression que la partie supérieure de la mousse amortit les chocs, quand la seconde couche permet de mieux rebondir. A l’intérieur de celle-ci on retrouve le procédé des tiges en carbone Energyrods. Ces derniers fonctionnent comme une imitation de nos métatarses. Au bout, la plaque est donc écartelée sous forme de tige. Le modèle les laisse entrevoir au milieu de la chaussure, sous la semelle. Comme sur les autres modèles, cette plaque carbone permet de faciliter la transition vers l’avant en apportant un peu de rigidité et en augmentant, in fine les économies d’énergie.

    On salue le mesh composé en Celarmesh 2.0, un polyester en partie recyclé, transparent et surtout ultra-léger. La sensation est très agréable. La tige vient correctement envelopper le pied, mais cela demande quelques réglages en amont. En effet, il est un peu difficile de trouver l’ajustement parfait du premier coup. Cela peut laisser transparaître quelques sensations d’insécurité à haute vitesse.

    On regrette le manque de stabilité, propre à ce type de chaussure, ce qui peut très rapidement user le coureur en fin de sortie. Dans les virages, on a la drôle d’impression de perdre complètement le contrôle. Mieux vaut le savoir…

    Poids : 215g

    Photo de adizero-adios-pro-2-modele-homme

    Adizero Adios Pro 2 - Modèle Homme

    Ces prix ont été actualisés le 30/11/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
    Photo de adizero-adios-pro-2-modele-femme

    Adizero Adios Pro 2 - Modèle Femme

    Meilleurs prix

    Ces prix ont été actualisés le 30/11/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

    Saucony : Endorphin Pro 2

    L’été dernier, Saucony avait à son tour dégainé son premier modèle « carbone ». Et comme ses consoeurs, la marque a mis à peine une année pour proposer une deuxième version, laquelle au final n’apporte que très peu de changements. C’est une paire légère, rapide, avec une mousse détonante et une plaque carbone pour des sensations de vitesse décuplées, le tout avec un design très original. Ceux qui avaient adoré la V1, ne seront pas déçus.

    Le test

    La chaussure bénéficie de la mousse Pwrrun PB, la plus réactive de l’entreprise américaine. La sensation de réactivité est géniale. Composée en Peba, un matériau différent du traditionnel EVA cette mousse est moins dense, ce qui permet un excellent retour d’énergie. Sur un modèle censé permettre la haute performance, j’ai trouvé l’amorti, bien que ferme, plus qu’agréable. Des trois paires testées, c’est celle qui m’a causé le moins de «troubles » après plusieurs kilomètres à haute vitesse. La plaque de carbone en forme de S, conjuguée à la technologie Speedroll avec effet de
    bascule à l’avant du pied, procure là aussi des sensations très appréciables. A mon avis, c’est aussi le modèle le plus stable.

    La différence avec la première édition se situe finalement sur le haut de la chaussure avec une tige largement revue. Le col au niveau du talon est un peu plus rembourré, ce qui assure un excellent maintien, d’autant que le chaussant épouse merveilleusement le pied. Enfin, on découvre un mesh très fin, technique et aéré pour des sensations d’agilité optimales.

    Poids : 213g

    Photo de endorphin-pro-2-modele-homme

    Endorphin Pro 2 Modèle Homme

    Ces prix ont été actualisés le 30/11/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
    Photo de endorphin-pro-2-modele-femme

    Endorphin Pro 2 Modèle Femme

    Ces prix ont été actualisés le 30/11/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
    Share on facebook
    Facebook
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

    If you agree to these terms, please click here.