Cross-training : 7 activités pour compléter votre entraînement trail

Cross-training et trail
  • Vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour faire votre baptême de trail ? Augmenter uniquement votre kilométrage n’est pas forcément la meilleure idée, car il faut d’autres qualités pour être à l’aise sur les chemins. Compléter votre entrainement avec d’autres activités, ce qu’on appelle le cross-training, pourra vous permettre de progresser sans risque de blessures.

    Ajouter des sports d’endurance portés est assez courant dans les programmes d’entraînement de trail, c’est ce qu’on appelle le cross-training. Cette pratique permet un travail d’endurance et un renforcement musculaire supplémentaire sans les traumatismes occasionnés par les chocs au sol du running.

    • Pour un cross ou une course nature d’environ 10 kilomètres, on va ainsi privilégier des sports assez toniques qui peuvent être effectués à forte intensité.
    • Pour le trail, on s’appuiera sur des pratiques faisant travailler l’ensemble du corps, pour un développement équilibré de votre condition physique vous permettant ensuite d’être réactif en toutes situations.

    Et pour l’ultra-trail, on choisira d’un côté les activités se prêtant à l’endurance au long cours et de l’autre, celles qui permettent la récupération musculaire nécessaire pour pallier les traumatismes des courses très longues.

    Voici 7 activités pour mettre en place votre cross-training en trail



    Le vélo spinning : l’activité de cross-training de trail par excellence

    Le spin bike, body bike ou encore RPM (Raw Power in Motion), est un vélo d’appartement ergométrique, haut de gamme, qui reproduit la position que l’on a sur un vélo de route, grâce à sa selle ajustable, son guidon anatomique, ses pédales automatiques, son système de freinage, son cadre robuste et sa selle fine permettant le pédalage en danseuse. C’est une excellente discipline pour développer son système cardiovasculaire et travailler son VO2 max, ainsi que pour renforcer ses jambes, ses bras, ses dorsaux et ses abdominaux.

    Sur le même principe, l’aquabike (en piscine) voit son efficacité accrue par la résistance et le massage de l’eau sur les jambes.

    La natation avec prudence 

    Cross-training et trail
    La natation est une activité cross-training idéale pour le trail, à condition d’être prudent.

    Cette discipline sera surtout intéressante par le travail cardio-respiratoire qu’elle permet, ainsi que pour faciliter la récupération musculaire.

    Les trailers sont souvent de piètres nageurs. Si tel est votre cas, évitez la brasse, elle a tendance à provoquer une hyper lordose et des douleurs lombaires (surtout si vous nagez la tête hors de l’eau) et aussi parce que ses mouvements de jambes infligent des torsions préjudiciables aux genoux des runners. Le dos crawlé est la meilleure nage pour la santé du dos, mais attention à bien maîtriser votre direction pour éviter toute collision désagréable, surtout lorsque l’on boit la tasse ! Le crawl est très intéressant aussi, lorsqu’on sait respirer alternativement des deux côtés, sinon il ne vous développera pas de façon symétrique.

    Le vélo elliptique, pour travailler l’ensemble des muscles

    Contrairement à ce que son nom semble indiquer, ce n’est pas un vélo, mais bien un appareil de cardiotraining très complet permettant de travailler environ 80 % des muscles, en alliant les bienfaits du rameur, du ski de fond, du stepper et du vélo d’appartement.

    Son mouvement elliptique reproduit un peu le mouvement naturel du running, tout en limitant les chocs sur les articulations. Sur cet engin qui s’utilise en position debout, vous agissez à la fois sur les longues pédales dans un mouvement elliptique et sur les poignées que vous tirez et poussez alternativement avec vos bras. Il vous permet ainsi de faire travailler non seulement vos cuisses, mollets et fessiers, mais aussi vos bras, épaules, pectoraux, abdominaux et dorsaux. Il vous donne la possibilité d’entretenir votre endurance et votre système cardiovasculaire sans choc, de façon à vous préparer au chaud pour les trails de printemps, et sans risque de blessure. Vous pouvez le pratiquer dans toutes les salles de fitness ou investir pour en avoir un à domicile.

    La marche nordique : le complément naturel du trail

    Cross-training et trail
    Cross-training et trail : la marche nordique, le complément naturel.

    Ajouter à votre entraînement habituel une séance de marche nordique d’une heure et demie à deux heures, si possible en terrain vallonné, vous fera progresser à la fois en endurance et en efficacité avec vos bâtons, si vous vous concentrez bien sur votre geste.

    Les bâtons fins et légers spécifiques à cette discipline, équipés de gantelets permettant de les lâcher en fin de poussée, seront aussi tout à fait adaptés pour le trail. Ils feront travailler vos bras, vos épaules, vos pectoraux, dorsaux, et abdominaux, muscles un peu oubliés des coureurs à pied. Grandissez-vous, gainez votre bassin, sentez le déroulement actif de vos pieds et le balancement harmonieux de vos bras. Vous allez mobiliser tout votre corps et économiser vos genoux et votre dos.

    Pourquoi et comment utiliser des bâtons de trail

    Le home trainer : le renforcement du cross-training trail

    Que ce soit avec un dispositif sur lequel on fixe son vélo, ou sur un vélo d’appartement à part entière, cela permet un travail d’endurance et un renforcement musculaire supplémentaires, sans les traumatismes occasionnés par les chocs au sol du running. Pratiquez-le en musique et en variant les allures pour faire monter le cardio. Si votre engin le permet, mettez-vous de temps en temps debout sur les pédales sur un gros braquet afin de vous rapprocher du geste de la course.

    L’aquarunning : méconnu mais efficace

    L’aquarunning consiste à courir en eau profonde, c’est-à-dire de réaliser le mouvement de la course sans avoir pied en utilisant une ceinture conçue pour cette discipline et qui vous fait flotter, même en position verticale.

    Le gros avantage de cette activité physique est qu’elle permet de s’entraîner sans aucun choc et donc sans risque de blessure et qu’elle nécessite des séances moins longues pour un maximum d’efficacité, car la résistance de l’eau est de six à 10 fois plus importante que celle de l’air (selon la vitesse et l’amplitude d’exécution du geste).

    Le but est de reproduire votre foulée habituelle, mais dans l’eau. Au début, on a tendance à trop incliner le corps vers l’avant et à pédaler au lieu de courir. Il faut au contraire vous imaginer en train de courir bien dans l’axe, le buste bien vertical et les bras parallèles au corps.

    La rando active : le cross-training de l’ultra trail

    Sur un ultra-trail, la plupart des concurrents marchent durant de longues périodes. En plus de votre rando course, ajouter à votre programme habituel une séance de marche active d’au moins deux heures, si possible en terrain montagneux ou vallonné, vous fera progresser en endurance et fera travailler différemment vos muscles des jambes.

    Pour mobiliser tout votre corps et économiser vos genoux et votre dos (surtout en descente), vous pouvez vous équiper de bâtons dont vous vous servirez certainement ensuite en trail. Si vous faites un peu de dénivelé et que vous portez en plus un petit sac à dos contenant de l’eau, de quoi vous alimenter, et des affaires chaudes ou de pluie, vous verrez que votre rythme cardiaque augmentera autant que lors d’un footing !

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    La publication a un commentaire

    1. Tanımı SMP, SMP ne demek, SMP, Seks, para, güç, SMP için Seks, para,
      güç anlamına anlam Lütfen diğer beş terimin aşağıda listelendiğini bir tanımın İngilizce
      ve yerel dilde tanımları da dahil olmak üzere ayrıntılı bilgilerini görmek
      için soldaki bağlantıları tıklayabilirsiniz.

      Türkçe tanım: Sex.

    Laisser un commentaire