Skechers GOrun MaxRoad 4 Hyper : le test

La MaxRoad, c’est la vision du maximalisme par Skechers. Une chaussure surprenante, bondissante et légère, mais qui excelle avant tout sur les sorties les plus tranquilles. Paradoxal ?

Skechers n’est pas la marque que j’ai la plus fréquentée de ma vie, mais les quelques fois où j’ai chaussé leurs modèles, c’était toujours dans une optique « grande vitesse », avec un souvenir particulièrement ému d’une GoMeb Razor. On change ici totalement de registre avec la GOrun MaxRoad 4 Hyper. On est ici dans un esprit maximaliste : vous vous retrouvez en effet « surélevé » sur une bonne dose d’Hyper Burst, mousse légère et à grosses tendances rebondissantes qui peuple la semelle intermédiaire. Et le mot « léger » est bien celui qui vient en tête lorsqu’on chausse ces MaxRoad4 : malgré leur aspect massif, elles présentent un poids plus que raisonnable, avec en plus un dessus stretch qui épouse parfaitement tous les types de pieds. Autres caractéristiques marquantes : un drop relativement faible de 6 mm et l’utilisation de la technologie « M-Strike ». La semelle est en effet incurvée, ce qui empêche de façon mécanique une attaque talon et, par conséquence, pousse à une attaque médio ou avant pied.

Rien aux pieds ?


Donc, si on regarde ce qu’on a jusque-là : une chaussure légère, avec un drop faible et n’aimant pas l’attaque talon. Du coup, on est sur une bête de course, non ? Eh bien, pas vraiment. En fait, la quantité d’Hyper Burst fait de ce modèle une chaussure idéale pour les sorties longues, les footings de récupération ou les allures un peu plus élevées. Mais si on le pousse un peu dans ses retranchements, elle montre ses limites : sur des séries de 400 m, on a cette impression forte de rebond sans pour autant que cela aide à passer à la vitesse supérieure : le pied s’enfonce légèrement dans la mousse mais le retour d’énergie sur l’impulsion est très limité.

Mais, pour le reste, on se sent parfaitement à l’aise dans la MaxRoad 4, qui s’apprivoise facilement et permet de courir à des allures tranquilles même quand les jambes commencent à fatiguer un peu : pour tout dire, on a tendance à les oublier alors que les kilomètres défilent.

On ajoutera que la semelle extérieure est particulièrement bien pensée, présentant une accroche parfaite même lorsque le terrain est détrempé (je parle ici de bitume, ne vous lancez pas dans un trail avec !). En revanche, toujours au chapitre sécurité, petit point noir : le dessus tricoté évoqué plus haut se montre très souple et, du fait également d’une stabilité assez moyenne du modèle (mais après tout, on est sur une chaussure présentée comme neutre, donc sans mécanisme spécifique pour la rendre plus stable), sur les virages les plus serrés, on sent que les muscles font parfois un effort pour que la cheville ne parte pas sur le côté.

Au final, la MaxRoad 4 est une chaussure qui séduira les coureurs cherchant un modèle pour enfiler les kilomètres à allure plutôt tranquille tout en boutant l’attaque talon de leur répertoire. On peut tout à fait l’envisager pour un marathon, voire un 100 km, pour peu que l’on n’ait pas de problème de chevilles.

Usage : entraînement et courses longue distance

Poids : 266g en 44

Prix : 135€

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Fermer le menu