• Adidas Ultraboost 20 : le test

    La nouvelle mouture de l’Ultraboost va voir vers les étoiles. En tout cas, sur le papier. A l’essai, elle se montre un peu plus terre à terre !

    Adidas ressort l’artillerie lourde pour sa nouveauté de cette fin d’année : l’Ultraboost 20. Cette fois, rien de moins qu’un partenariat avec le Laboratoire national américain de la Station Spatiale Internationale (ISS) « pour but de repousser les limites de l’innovation produit et des performances humaines ». Après le Boost né d’une collaboration avec la Nasa, nous voilà donc de nouveau avec des promesses d’espace, d’étoiles, de galactique !

    Pourtant, pas grand-chose d’aérien dès les premières foulées. On poursuit en fait sur la lancée du modèle 19, avec une chaussure plutôt lourde et au dynamisme tout relatif. Il faut dire que la quantité de mousse Boost sous le pied, malgré toutes ses qualités en matière de retour d’énergie, favorise plutôt le confort et la régularité au détriment de la vitesse.

    Pas de révolution, donc, dans la cible de l’Ultraboost : le coureur à la recherche d’un modèle hyper agréable à porter, enchaînant les kilomètres sans sourciller, en ayant l’impression de toujours pouvoir aller plus loin. Sur les accélérations, la chaussure peut se montrer assez joueuse et un peu plus dynamique qu’on ne pourrait le penser au début, mais au final, ce n’est franchement pas son terrain de prédilection.

    Stabilité au top

    En revanche, excellente surprise dans le domaine de la stabilité : la version 19 montrait vraiment des limites dans ce domaine, avec un dessus bien trop souple qui, sur les changements de direction en particulier, ne tenait pas du tout le pied. Ici, Adidas a parfaitement corrigé le tir, avec un Primeknit qui maintient bien mieux le pied sans pour autant l’enfermer dans une coque rigide.

    En résumé, le pied se sent encore libre dans ses mouvements mais la chaussure sait le remettre dans le droit chemin quand il faut. On ajoutera qu’Adidas a eu la bonne idée de continuer à équiper son modèle de la semelle extérieure Continental Stretchweb. Testée sous la pluie et sur des chemins qui auraient pu assez vite se transformer en patinoire, la nouvelle Ultraboost n’a pas bronché. Pas la moindre glissade incontrôlée, pas le moindre moment où je me suis dit « Plus dure sera la chute ». Non, encore une fois, on tient la route, et on la tient bien ! Encore heureux à 180 € la paire !

    Fiche technique

    Amorti : 4/5

    Stabilité : 4/5

    Dynamisme : 3/5

    Flexibilité : 4/5

    Confort : 4/5

    Rapport qualité/prix : 3/5

    Usage et terrain : entraînement et compétition route.

    Poids constaté : 351 g en 44 2/3

    Prix : 179,95 €

    Share on facebook
    Facebook
    Share on google
    Google+
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

    If you agree to these terms, please click here.