• Le geste idéal pour se passer d’un point de côté

    Un point de côté, ce n’est rien, mais quand ça arrive, c’est la plaie. Et sur une épreuve, ça arrive souvent…même aux meilleurs.

    Travailler à l’éviter

    Avant la séance, faites un tour aux toilettes pour vider vessie et intestins ! Puis, faites 5 respirations profondes en gonflant le ventre et en expirant lentement par la bouche en le rentrant.
    Échauffez-vous à 65-70 % de votre FCM et démarrez sans forcer pour permettre aux muscles intercostaux de s’ouvrir totalement et ne pas induire une augmentation brutale du rythme respiratoire à l’origine de cette contracture anarchique du diaphragme.
    Hydratez-vous pour faciliter le travail de ce muscle respiratoire.
    Entre deux séances, travaillez la tonicité de votre ceinture abdominale pour là encore faciliter le travail du diaphragme et éviter le ballottement des organes.

    Le faire passer vite fait

    Ralentissez et faites quelques respirations abdominales pour apaiser le diaphragme.
    Si ça ne passe pas, arrêtez-vous, « enfoncez » la crampe sous vos côtes avec votre poing pendant 1 à 2 min, hydratez-vous à petites gorgées et repartez progressivement en respirant calmement. Jamais de respiration rapide en deux temps, car cela sollicite trop le diaphragme.

    Share on facebook
    Facebook
    Share on google
    Google+
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

    If you agree to these terms, please click here.