--
  • 2 anti-inflammatoires… naturellement bons

  • Sans être des aliments miracles, ils aident à compenser le stress oxydatif accru par l’effort et à soulager les douleurs musculaires tout en parfumant plats et boissons d’un soupçon d’exotisme. À tester, c’est sans risques !

    Le gingembre Au-delà de ses vertus aphrodisiaques et de ses facultés à faciliter la digestion et à limiter les nausées, il permet aussi de soulager (un peu) les douleurs inflammatoires dues à un effort musculaire intense et d’activer la récupération. Toutes les études soulignent, toutefois, que l’effet n’est mesurable (dès cinq jours) que sur une consommation régulière, à raison de 2 g/jour minimum… Attention, donc, aux estomacs fragiles. Comment ?
    Cru et râpé dans un smoothie, cuit en morceau dans un curry, en poudre dans une infusion, en fines lamelles dans du vinaigre cristal et un édulcorant liquide, intégré dans une barre d’effort… Le choix est vaste. Et, pour info, 10 g de gingembre frais équivaut à 1 g de gingembre en poudre.
    Le curcuma C’est l’épice antioxydante par excellence. Donc forcément intéressante dans le cadre d’une activité sportive intensive qui, d’emblée, accroît le stress oxydatif qui, lui-même et via la production de radicaux libres, provoque des dégâts au niveau des cellules (y compris musculaires). Elle aide donc à limiter les dommages musculaires pendant l’effort et à optimiser la récupération. Surtout en ultratrail. Comment ?
    En poudre et sans modération dans n’importe quel plat. Et mieux encore, en l’associant avec du poivre, du gingembre et/ou du cumin pour en doper les effets. Existe en complément alimentaire, mais dommage de se priver de son parfum gustatif !

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS DE NOS BONS PLANS, PROMOTIONS ET NOUVEAUTÉS. INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER JOGGING INTERNATIONAL !!
    This is default text for notification bar