Le test du sac Camelbak Ultra Pro

Peu encombrant et très ergonomique, ce nouveau venu dans la gamme Camelbak ravira les traileurs qui souhaitent voyager léger.

Quand on évoque Camelbak, on pense aux célèbres sacs d’hydratation munis d’une poche à eau, dont le nom est désormais passé dans le langage courant. Cette fois, la marque a décidé de surprendre les traileurs, en lançant une gamme de sacs munis de… flasques ! Plus de tuyaux ni de poche à eau, place aux petites gourdes toutes molles. On retrouve donc deux flasques de 500 ml chacune qui se glissent de façon assez classique dans des poches pectorales, que l’on peut resserrer afin d’éviter au maximum qu’elles ne se baladent au rythme de nos foulées. Ces flasques sont équipées d’un ­bouchon original, intégrant un système de fermeture du débit d’eau. On peut ainsi choisir de bloquer totalement l’arrivée de liquide. Bien pratique pour éviter les fuites pendant un transport d’avant-course, par exemple. Ces flasques sont un peu plus épaisses que celles fabriquées par Salomon et paraissent très résistantes (aucune fuite à signaler après deux mois d’utilisation).Poches multiples
Les nombreuses poches de ­l’Ultra Pro permettent également d’emporter le matériel nécessaire en trail. Une grande poche dorsale accueillera veste, frontale de rechange ou tout autre accessoire, tandis que les filets latéraux se rempliront de gels, barres et autres recharges en carburant. Une poche largement dimensionnée, équipée d’une fermeture éclair et parfaitement étanche, accueillera votre smartphone, même si c’est un gros gabarit. Enfin, deux petites poches sur la bretelle droite vous apporteront un espace de stockage supplémentaire. En tout, ce sont donc 4,5 litres de capacité qui s’offrent à vous. Disponible en trois tailles (S, M et L), l’Ultra Pro s’adaptera à toutes les morphologies.

Avec le modèle L, du haut de mon 1,77 m, j’ai dû serrer les sangles ventrales au maximum lorsque je portais seulement une petite veste. Bien sûr, si vous rajoutez des couches de vêtements, le problème ne se pose plus, mais pensez à bien essayer le sac, afin de choisir la taille ­adéquate. Et si rien n’est plus désagréable qu’un sac qui bouge et frotte ­pendant la course, ce n’est pas du tout le cas de l’Ultra Pro. Une fois correctement réglé, il reste en place et se révèle très agréable à porter. Les deux sangles horizontales peuvent paraître un peu légères au premier regard, mais elles remplissent très bien leur rôle. Notez que leur hauteur est également ajustable, permettant ainsi de choisir de serrer plutôt le haut ou le bas des bretelles. Très léger (270 g avec les flasques vides), ce sac est également très respirant et le double maillage du mesh s’avère très résistant.

Verdict

Des poches à gogo, un litre de boisson et de quoi transporter le matériel obligatoire sur la majorité des trails, l’Ultra Pro remplit parfaitement son rôle de compagnon de course idéal. Si vous cherchez un sac plutôt minimaliste, ce Camelbak a des arguments pour rejoindre votre panoplie de traileur. Ergonomique et léger, il s’adaptera à toutes les situations, aussi bien pour un entraînement que pour une épreuve longue.

Les notes de Jogging International

Poids : 5/5
Confort : 4,5/5
Rapport qualité/prix : 4/5
Ergonomie : 4/5
Look : 4/5
Sac Camelbak Ultra Pro
Poids constaté sans les flasques : 196 g en L (270 g avec les flasques vides)
Prix : 99,95 €

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Fermer le menu