Advertisement
  • Plusieurs fédérations sportives demandent la levée de la limitation pour le sport

    Une tribune signée par des médecins et des fédérations sportives réclame la fin de la limitation du sport à 1km de son domicile imposée par le confinement. Intitulée « Pour la santé de tous : limitons les contacts plutôt que les sorties ! », elle rappelle l’importance de l’activité physique pour la santé.

    Alors que les pétitions fleurissent sur Internet pour demander plus de laxisme en ce qui concerne la pratique sportive durant ce deuxième confinement, une tribune vient d’être publiée pour aller dans ce même sens. Parmi les principaux signataires, on retrouve notamment le président de la Fédération Française d’Athlétisme, de Triathlon, de Cyclisme ou encore de Randonnée. Autour d’autres acteurs de la mobilité ainsi que d’un médecin et d’un urgentiste, ils avancent les nombreux méfaits de cette restriction de liberté quant à la pratique sportive.

    Pour eux : « L’usage du vélo, la marche et le running relèvent de questions de santé publique tant physique que mentale !  » Les signataires rappellent que « l’accès à la pratique régulière d’une activité physique, indispensable pour la santé physique et mentale, renforce le système immunitaire. »

    Selon eux, les Français auraient pris en moyenne 2,5kg durant le premier confinement et les professionnels ont constaté une dégradation de la santé psychologique créé par cet enfermement. Or, « il est désormais établi que la pratique individuelle en extérieur expose peu au virus. Ainsi, elle présente bien moins de risques qu’en intérieur, et quand elle est individuelle, le risque de contamination devient quasi nul. Ce qu’il faut éviter, ce sont les regroupements denses, a fortiori en intérieur », insistent-ils.

    Ils avancent plusieurs raisons pour expliquer leur demande de la levée du périmètre imposé durant ce confinement pour la pratique de l’activité physique :

    • Le rayon d’un kilomètre rend peu attractif voire désagréable l’envie de faire du sport
    • Dans les zones denses, cette limitation favorise les regroupements
    • L’accès a la nature participe à l’équilibre psychique des individus

    Retrouvez l’intégralité de la tribune.

    Share on facebook
    Facebook
    Share on google
    Google+
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

    If you agree to these terms, please click here.