2700 km pour ses 60 ans !

  • Jacky Lesueur a réussi son défi ! Pour ses 60 ans, ce Beauvaisien s’était lancé le challenge de parcourir l’équivalent de 42.200 km chaque jour pendant les 60 jours qui précédaient ses 60 ans. Il aura parcouru au final plus de 2700 km !

    « Pour moi, c’était trop court » ! C’est par ces mots que Jacky Lesueur débute le compte-rendu de son incroyable défi. Parti le 10 septembre dernier, le coureur expérimenté installé dans l’Oise s’était lancé le challenge de parcourir la distance d’un marathon chaque jour, pendant les 60 jours qui précédaient la date anniversaire de ses 60 ans. Le lundi 8 novembre, il a ainsi mis un terme à cette épopée complètement folle, avec une forme qui l’étonne lui-même !

    Presque pas fatigué !

    Chaque jour, le sexagénaire, qui est par ailleurs salarié dans un magasin de sport, chaussait ses baskets, s’attelait à sa petite charrette et partait vagabonder dans la campagne du Beauvaisis. La moitié de ses 60 marathons a été réalisée d’une seule traite. L’autre moitié a été entrecoupée. Il faut dire que Jacky Lesueur continuait de travailler durant cette aventure de deux mois. « Le plus dur, c’était finalement de devoir repartir le soir pour 12 ou 13 km, après une journée de 9 à 10h, debout dans les rayons… »

    Au total, Jacky Lesueur aura parcouru 2733 km, soit en moyenne 45 km par jours, n’allant jamais en dessous des 42,200 km quotidien. Il aura été accompagné une bonne dizaine de fois par d’autres coureurs dont son mentor, Serge Girard, l’un des rares à avoir parcouru la planète en courant. « C’est lui qui m’a donné l’envie de pratiquer ce type de course à pied ».

    Habitué aux très longues distances, avec déjà plusieurs défis dépassant les 1 000 kilomètres à son compteur, Jacky Lesueur était sûr de lui avant le départ. Et jamais il n’aura douté. « Je suis le premier surpris de terminer un tel périple sans avoir la moindre séquelle, le moindre bobo », raconte-t-il.

    « Tout le monde peut le faire »

    « Je ne me considère pas comme un extra-terrestre. Avant ce défi, je faisais davantage de vélo et de marche que de course à pied. Ce qui m’a permis de réussir c’est avant tout ma grande motivation. Avec une telle envie, on peut rendre possible les choses que l’on pense impossible », résume le coureur. Et d’ailleurs, si Jacky Lesueur s’est lancé dans un tel défi, c’était en parti pour montrer que « tout le monde peut le faire » et aussi, pour prouver qu’à 60 ans, « on peut toujours avoir la forme ». D’ailleurs, il ne regrette à aucun moment ses 20 ou 30 ans. « Je ne me suis jamais senti autant en forme qu’aujourd’hui ! »

    9000 euros récoltés pour des actions solidaires

    Cette action avait également une visée solidaire. Depuis un an, Jacky Lesueur démarchait des partenaires, qu’ils s’attachaient à rendre visible sur sa charrette, avec laquelle il courait. Il avait aussi lancé une cagnotte Leetchi, ouverte jusqu’à ce samedi 13 novembre, afin de récolter des fonds. Au total, il aura collecté près de 9000 euros qui iront à deux actions précises. La première, par l’intermédiaire de l’association Sur la route de Fanny, permettra de financer des totems de sécurité aux abords des écoles. La seconde, permettra de récolter du matériel de première nécessité qui sera distribué à des SDF de Beauvais. Et c’est Jacky en personne, qui ira, toujours avec sa charrette, donner ce matériel aux sans-abris.

    Bientôt un Tour de France ?

    Après un repos bien mérité, pour lui comme pour ses proches, et notamment sa femme qui l’a soutenu durant tout le périple, Jacky voit déjà plus loin. « L’idée de faire un Tour de France en courant me trotte dans la tête. Je suis persuadé que les gens m’ouvriront leur porte. Car contrairement à ce que l’on peut penser, il y a énormément de gentillesse dans notre société ».

    Share on facebook
    Facebook
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Laisser un commentaire