• Quel début d’année 2010…pour les marins du « SOMME »

    Moins de trois semaines après l’inauguration de la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa Dubai (828m de haut), Haile Gebrselassie est sur la ligne de départ pour battre son propre record du monde de 2h03’59’’ établi à Berlin en 2008. Il a déjà remporté cette épreuve en 2008 et 2009. Dans le peloton 18 marins du bâtiment de commandement et de ravitaillement de la marine nationale « SOMME », sont au départ. Récit… de l’intérieur.

    Le marathon de Dubai n’est certes pas un grand marathon où les participants se comptent par dizaines de milliers, mais il est suffisamment atypique pour en revendiquer la participation avec fierté. Depuis sa création en 2000, il est de plus en plus populaire et cette année 1 745 runners sont au rendez-vous (6 237 sur le 10km).

    marins 2

    Le départ est donné à 6H30 dans la marina de Dubaï au milieu des nombreux gratte-ciels face à la Palm Jumeirah (une des îles artificielles en forme de palmier) en direction de la Jumeirah mosque. Le tracé n’est pas un modèle d’originalité (deux longues lignes droites de plus de 20 kms) mais il a le profil idéal pour battre son propre record. De plus, il donne l’occasion aux amateurs de croiser les grands marathoniens du moment et tous les collègues du bateau.

    En effet le bâtiment de commandement et de ravitaillement de la marine nationale « SOMME » avec son état- major interarmées embarqué, «Alindien», présent aux Emirats Arabes Unis, engage pour cette course : 7 marins sur le marathon et 11 sur le 10kms. Un défi pour 4 d’entre eux, néophytes, qui ont pu bénéficier néanmoins des conseils des ‘’habitués’’ de ce genre d’épreuve.

    La spécificité de notre métier de marin ne prédispose pas à une préparation rigoureuse en vue d’une telle épreuve. Nous avons donc commencé notre préparation sur des terrains plutôt variés : pont d’envol du bateau, Djibouti, Abu Dhabi, Barhein…et ce seulement quelques semaines après avoir déjoué une attaque de pirates au large de la Somalie.

    Le jour J, les conditions météo sont quasi idéales : pas de vent, pas de pluie seule la chaleur a fait souffrir les moins rapides. L’ambiance est très chaleureuse avec de nombreux spectateurs encourageant les marathoniens quel que soit leur niveau. Et quel régal de voir la fameuse Burj Al Arab au 5eme km!!

    L’organisation de la course est à la hauteur de nos attentes : un ravitaillement tous les 2,5kms, toilettes sur le parcours, point santé, nombreuses photos et vidéo souvenirs de course, médaille à l’arrivée…bref une expérience très sympa, dans une ville cosmopolite surprenante et au caractère démesuré.

    Cette épreuve est à conseiller comme premier marathon de début d’année. Les billets d’avion sont aux alentours de 500 € et il y a de nombreux hôtels sur Dubaï Marina.

    marins 3

    Résultats des marins :
    Sur le marathon

    50ème : David Gentet en 3h00’14’’ (2ème français)
    192ème : Diminique Croissant en 3h28’06’’
    234ème : Mickael Hemery en 3h34’02’’
    288ème : Thomas Plancher en 3h40’55’’
    597ème : Mickael Chantre en 4h13’15’’
    1018eme : Regis Vincent en 4h57’56’’
    1250eme : Florence Petit en 5h56’20’’

    Sur le 10km
    Denis Roquelet(45’42’’), Laurence Vasseur(49’40’’), Arnaud Lavé(50’08’’), Jacques Cobola(50’35’’), Guillaume Riquet(50’50’’), Mathieu Juen(52’36’’), Baudouin Libersat(53’28’’), Guillaume Campos(55’04’’), Jean-Jacques Petit(56’17’’), Anne Hellegouarch(1h11’48’’) et Olivia Troudet(1h13’20’’) qui sont tous ravis de leur course.

    Sébastion Maveyraud n’a pas pu prendre le départ de la course mais a cependant offert son dossard à Pierre Jubelin qui prend la 9eme place au scratch en 34’43’’.

    Ils témoignent

    • Anne Hellegouarch 33ans: ‘’j’ai compris ce que voulais dire prendre du plaisir a courir’’
    • Mickaël CHANTRE. 25 ans.
      « Pour un premier marathon, je suis assez heureux d’avoir terminé, sans souffrir, sans ressentir de malaise particulier. Méconnaissant mes capacités, je suis parti sur un rythme mesuré pour ensuite accélérer. C’est ainsi que j’ai effectué le second semi 5 minutes plus rapidement que le premier, pour un total de 4h13mn. N’étant pas vraiment un féru de course à pied, je dois avouer que cette première expérience m’a donné envie de courir de nouveau un marathon dans les mois ou années à venir. J’espère pour ma prochaine participation passer sous la barre des 4 heures, grâce à un entraînement plus poussé m’autorisant un premier semi plus rapide. »
    • Mickael Hemery 38ans :
      « Deuxième marathon de Dubaï, l’organisation est plus abouti qu’il y a deux ans. Le changement de site doit y être pour quelque chose, ce qui a engendré plus ambiance autour de la course. Les sensations physiques et psychologiques pour mon deuxième marathon ont été un réel plaisir, dû certainement à une meilleure préparation et une plus grande assurance. Pourquoi pas un troisième ».
    • David Gentet 36 ans :
      « ’Mon second marathon pour ma part. Une très belle organisation, ambiance à la fete avec plus de 6000 personnes sur le 10 kms et une course fun-run de 3kms. Je retiens mon 15eme km, moment ou j’ai croisé les leaders et, bien sur, sur la seconde partie les encouragements de tous mes potes de courses.’’
    • Jean-Jacques Petit 53ans :
      « Très heureux d’avoir participé à cette course de 10 kms. Mon objectif était de les terminer entre 1h et 1h15, raison pour laquelle j’ai été agréablement surpris de voir le temps de 57mn30s affiché lorsque j’ai franchi l’arrivée. J’ai trouvé les conditions de course idéales au niveau température. Il était très agréable de courir par cette semi-fraîcheur du matin. Bien que le parcours ne soit pas extraordinaire comparé à celui d’Abu Dhabi où nous avons couru dans des endroits sympas (au milieu de magnifiques résidences, parfois sous les arbres), celui de Dubaï ne présentait que deux longues lignes droites avec rien autour, ça manquait de variété mais vu la distance c’est quand même resté très sympa.
      Après l’arrivée j’ai trouvé également très convivial l’ambiance qui régnait dans les tribunes (corporation d’éthiopiens) et tout autour avec les différentes animations (présentation de véhicule, groupes de musique, etc.). Une course que je conseille à tout le monde.
    • Dominique Croissant
      « Marathon très bien organisé, mais un parcours peu original (uniquement de la trois voies, l’idéal aurait été de passer près de la belle tour nouvellement inaugurée). Egalement un manque d’enthousiasme du public local, uniquement des travailleurs locaux, des expatriés et des familles de coureurs, un peu dommage. Mais l’intérêt est de pouvoir améliorer ses performances (départ tôt le matin à la fraîche !)et de pouvoir croiser les meilleurs athlètes mondiaux. »

    Les points forts : Retrait dossards, départ à la fraîche, ravitaillement, parcours plat pour un record.
    Points faibles : parcours dépourvu de toute vue, spectateurs locaux absents.

    Share on facebook
    Facebook
    Share on google
    Google+
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

    If you agree to these terms, please click here.