Annulation du Marathon de Metz : « Le COVID nous a battus »

A deux jours de son évènement, les organisateurs du Marathon de Metz-Mirabelle ont appris que leur épreuve ne pourrait finalement se tenir à cause de l’évolution du virus. Il était l’un des trois derniers encore programmés d’ici la fin de l’année. Il n’en reste plus que deux.

Photo : Secco

Les organisateurs du Marathon de Metz-Mirabelle ont du prendre la terrible décision d’annuler leur évènement programmé le 18 octobre. Il devait être le premier marathon depuis l’apparition du virus et la dégradation de la situation sanitaire en mars dernier.

« On espérait passer entre les gouttes »

« L’annonce nous a été faîte ce jeudi 15 octobre au matin par la directrice de cabinet du préfet. On est sous le choc car encore lundi, on nous disait qu’il n’y avait pas d’inquiétude à avoir. Tout était ok, nous avions travaillé en tout confiance avec la préfecture sur un protocole strict. La seule inconnue restait l’évolution du virus. On espérait passer entre les gouttes. Et puis le département de la Moselle est très rapidement passé du blanc au rouge. C’est une décision prise contre la volonté de tout le monde, y compris le préfet  », expliquait, extrêmement déçu, Hubert Ehrminger, le président de l’organisation.

90% des frais engagés

1700 coureurs s’étaient donnés rendez-vous sur la distance du 42.095 km et plus de 1200 devaient participer à l’épreuve du 10 km. « Comme nous nous étions engagés, les coureurs auront le choix entre se faire rembourser le dossard ou le reporter à l’année prochaine. « 

D’un point de vue financier, les organisateurs vont faire le point d’ici le milieu de semaine prochaine. « A 48h de l’évènement, 90% des frais ont été engagés. Nous allons discuter avec les partenaires et les prestataires, voir ce qui peut être réutilisable par exemple. Nous avons aussi reçu le soutien des collectivités« , assure Hubert Ehrminger.

Plus que deux marathons au programme

Malgré cet énorme coup dur pour les 800 bénévoles et 30 membres de l’association, Hubert Ehrminger tient à relativiser et prendre du recul. « Ce n’est que du sport. La santé est au-dessus de tout. Nous sommes sérieux et rigoureux et nous acceptons cette décision. Le COVID nous a battus, il a été plus fort. » Le rendez-vous est désormais, comme ça en est devenu une triste habitude, donné à 2021…

Il ne resterait donc d’ici la fin de l’année 2020 plus que deux marathons encore prévus : le Nevers Marathon, le 25 octobre et le Marathon de Deauville, le 15 novembre.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Fermer le menu