Championnat de France de cross-country : un beau spectacle en prévision

  • Photo : Julien Crosnier / KMSP

    Les championnats de France de cross-country se dérouleront ces 13 et 14 novembre à Montauban. Les meilleurs de la spécialité seront présents à ce rendez-vous très attendu, qualificatif pour les championnats d’Europe à Dublin, le 12 décembre.

    Après deux reports du rendez-vous en raison de la crise sanitaire, les championnats de France font leur retour ces samedi 13 et dimanche 14 novembre sur l’hippodrome des Allègres de Montauban.

    Une nouvelle épreuve au cœur d’un programme dense

    Plusieurs courses sont programmées et ça commencera dès le samedi avec une nouvelle épreuve, le relai-mixte. Les collectifs seront composés de quatre athlètes, avec l’obligation d’aligner deux hommes et deux femmes et un ordre imposé (féminin-masculin-féminin-masculin en années impaires). Chaque athlète effectuera une boucle d’environ 2 km. Ces épreuves en relais existent depuis 2017 mais c’est la première fois qu’un titre de champions de France sera décerné. L’épreuve débute à 16h30.

    Le même jour, une course open, c’est à dire ouverte à tous aura également lieu. Les concurrents s’affronteront sur l’épreuve longue de 9.8 km.

    Place, le dimanche, aux courses élite, qui ne manqueront pas de piquant. Les meilleurs athlètes tricolores s’affronteront dans différentes catégories, des cadets aux masters et sur deux formats différents : le cross long de 9 823 m pour les hommes et 8 623 pour les femmes ; et le cross court d’une longueur de 4 623 m chez les hommes comme chez les femmes. Les épreuves débuteront dès 9h par la catégorie Master. La dernière course, le cross long élite homme sera lancée à 15h35. Le programme détaillé à retrouver ici.

    Un tracé difficile fait pour le spectacle

    Le parcours, entièrement inédit, a été tracé sur un hippodrome. Relativement plat, plusieurs difficultés ont tout de même été ajoutées. On retrouvera par exemple La « pyramide Olympe-de-Gouges », du nom de cette pionnière du féminisme français, née à Montauban, qui consiste en une butte de 3.50 m de hauteur à traverser à l’aller et au retour, avec l’ajout « d’un peu d’eau » pour corser l’affaire. On retrouvera également une trace en Z où les concurrents seront quasiment à l’arrêt et une alternance du terrain avec de l’herbe, de la piste cendrée, et un sol spongieux. Les maîtres de la relance devraient se régaler.

    Un plateau de haut niveau

    Qui pour l’emporter ? La liste des favoris, sur le court comme sur le long, est pleine, même si la date extraordinaire de ces championnats pourrait rabattre toutes les cartes, après un automne chargé.

    Emmanuel Roudolff-Levisse, champion de France 2019. PHOTO JEAN-MARIE HERVIO / KMSP / FFA

    Sur le long, on retrouvera ainsi Emmanuel Roudolff-Levisse, champion de France en titre (2019). Son principal concurrent pourrait bien être son camarade de club, Felix Bour, qui vient de remporter la très célèbre Marseille-Cassis fin octobre. Fabien Palcau, Arsène Guillorel ou encore Michel Gras (vice-champion de France) et Azzedine Habz (vainqueur tout récemment des 10 km des quais de Bordeaux) pourraient jouer les troubles-fêtes. Impossible de ne pas citer Mahiedine Mekhissi, médaillé olympique du 3000 steeple ainsi que Yann Schrub et François Barrer. Le triathlète Raphaël Montoya et les marathoniens Morhad Amdouni, Hassan Chadi, Medhi Frère et Yohan Durand seront également de la partie.

    Chez les femmes, Mekdes Woldu fait figure d’épouvantail. Cette année, elle a tout gagné : les championnats de France de 10km, du 10 000 m, du semi-marathon et plus récemment Marseille-Cassis. Margaux Sieracki, Flavie Renouard, Manon Trapp ou encore l’expérimenté Sophie Duarte auront un rôle à jouer.

    Sur le cross court, Djilali Bedrani, champion de France en titre, ne sera pas présent. Mais les yeux devraient être rivés sur Jimmy Gressier, triple champion d’Europe Espoir de la discipline. Alexis Miellet, deuxième en 2019, viendra le concurrencer tout comme Baptiste Mischler, Yani Khelaf, Louis Gilavert et Florian Carvalho. Chez les dames, la course reste très ouverte. Anaïs Bourgoin, Johanna Geyer-Carles, Alexa Lemitre ou encore Fatiha Sanchez et Alice Mitard devraient se disputer le titre.

    15 000 spectateurs attendus

    Véritable spectacle, ces championnats de France de cross pourraient attirer de nombreux badauds. Les organisateurs ont tout fait pour permettre au public de suivre la course au plus près. 15 000 supporters pourraient ainsi s’amasser tout au long du circuit. L’entrée sur l’hippodrome sera gratuite le samedi et payante le dimanche. Billetterie ici (6€ en pré-vente et 10€ sur place). Il sera également possible de suivre les courses à distance grâce à Athlé TV.

    Share on facebook
    Facebook
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Laisser un commentaire