• Brooks Adrenaline GTS 21 : le test

    L’Adrenaline, c’est La chaussure qui n’aime pas la pronation. Et ce n’est pas cette 21e version qui va changer la donne !

    L’Adrenaline est l’un des porte-étendards de Brooks, la chaussure typique que l’on conseillera à un coureur débutant ou de niveau moyen cherchant à privilégier le confort et la sécurité, mettant ainsi ses envies de dynamisme et de vitesse au second plan. Avec, en plus, une volonté claire de remettre les pronateurs dans le droit chemin, avec des technologies qui ont varié au fil des années.

    La 21e version ne déroge pas à cette règle. 12 mm de drop, environ 300 g sur la balance, cette impression immédiate de solidité et de sécurité. Lors des premières foulées, on retrouve donc ce confort et cette stabilité optimaux qui en font un modèle de référence pour les sorties longues ou les marathons en plus de 4 heures.

    Trop de stabilité ?

    En revanche, cette Adrenaline peut être déstabilisante à force de vouloir vous… stabiliser ! Explication : sur la version 19, dernière que j’avais testée, les éléments empêchant la pronation, avec en tête de gondole le système GuideRails, étaient plutôt discrets : quand on restait bien dans l’axe, on ne les ressentait pas mais, avec la fatigue et l’accumulation des kilomètres, ils rentraient en jeu pour nous remettre dans l’axe. Pas ma sensation préférée, puisque je préfère que mon corps s’adapte plutôt qu’il ne soit forcé de le faire par une technologie, mais je pouvais comprendre l’intérêt de la chose pour de forts pronateurs.

    Le souci, ici, c’est que j’ai ressenti cette « correction » du début à la fin de mes sorties, comme si la chaussure tentait de corriger un problème qui n’existe pas ! Résultat : une liberté de mouvement du pied trop limitée à mon goût, avec, comme conséquence, des tensions musculaires, en particulier sur la chaîne postérieure (mes ischios m’en ont voulu !). Avantage collatéral : une remise dans l’axe de mes genoux qui, ces derniers temps, ont tendance à partir un peu trop de travers.

    Du coup, il est évident que cette GTS 21 s’adresse à un public très particulier : les coureurs véritablement pronateurs à la rechercher d’une alliée efficace qui les aidera à combattre ce (vilain !) défaut…

    FICHE TECHNIQUE

    Amorti 5/5

    Stabilité 5/5

    Dynamisme 2/5

    Flexibilité 3/5

    Confort 5/5

    Rapport qualité prix 3/5

    Usage et terrain : entraînement et compétition route longue distance

    Poids constaté : 319 g en 44

    Prix : 140 €

    Share on facebook
    Facebook
    Share on google
    Google+
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

    If you agree to these terms, please click here.