--
  • Tendinite tenace : Faut-il plâtrer le pied ?

  • La question de Bernard : Depuis maintenant six mois, je me bats avec une tendinite d’insertion du tendon d’Achille. Médecin, kiné, ondes de choc, mésothérapie, ostéo … rien n’y fait. Pour garder la forme, je fais du vélo (indolore). J’ai bien essayé de recourir après plusieurs semaines de repos, mais le mal et une grosseur du tendon sont toujours là. Même le fait de marcher pour mes activités quotidiennes est pénible. Ne faudrait-il pas immobiliser le pied par un plâtre pour en finir une fois pour toutes ?

    La réponse de J.F. Donati, médecin du sport :

    Dans votre cas, anti-inflammatoire, vélo et natation

    L’immobilisation plâtrée pour tendinite achilléenne est uniquement proposée s’il existe un épaississement important du tendon, le plus souvent accompagné d’un ou plusieurs nodules. La marche est alors très difficile. L’inconvénient est la raideur de la cheville après l’ablation du plâtre, et le résultat n’est pas garanti. Dans votre cas, il semble que vous ne relevez pas de cette indication dans l’immédiat ; une prescription de quatre à six semaines d’un anti-inflammatoire, associé à un protecteur gastrique et à un repos sportif relatif (c’est-à-dire excluant la course mais conservant vélo et natation), devrait pouvoir venir à bout de votre tendinite. Il faut également pratiquer un glaçage du tendon de deux fois 20 mn par jour, en protégeant la peau (cold pack inclus dans un sachet en tissu non tissé). Chaussez-vous avec des chaussures à talon assez conséquent ou portez des talonnettes de 6 ou 8 mm, vous en ressentirez vite les bénéfices.

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS DE NOS BONS PLANS, PROMOTIONS ET NOUVEAUTÉS. INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER JOGGING INTERNATIONAL !!
    This is default text for notification bar