--
  • Hernie discale : Dois-je renoncer aux longues distances ?

  • Agé de 30 ans, je cours régulièrement depuis quatre ans avec 4 à 5 sorties hebdomadaires. Après avoir fait 1 h 34 au semi-marathon de Paris, je n’ai pu participer au marathon, le 6 avril en raison d’une hernie discale provoquée par un mauvais mouvement. Au-delà de ce marathon manqué, pourrais-je continuer à m’entraîner pour courir des longues distances, ayant un objectif sur 100 kilomètres ? Qu’en pensez-vous et que me conseillez-vous ?


    Non, mais il faudra prendre des précautions

    La présence d’une hernie discale ne représente pas en soi une contre indication à la course à pied sur de moyennes ou longues distances. Une hernie discale n’est pas non plus la responsable des lombalgies, mais l’est des sciatiques lorsqu’il existe un conflit disco-radiculaire. Elle peut alors représenter une contre indication à la course.
    Donc, en ce qui vous concerne, vous devez pouvoir poursuivre votre pratique en prenant les précautions nécessaires afin de prévenir une aggravation. Pour cela, des séances de kinésithérapie sont nécessaires. Elles ont pour objectif de verrouiller votre rachis lombaire en position intermédiaire (c’est-à-dire ni trop cambré, ni trop raide) et de renforcer la tonicité de la sangle abdominale.
    Il faut également choisir des chaussures au maintien et à l’amorti de très bonne qualité et éviter de courir sur sol glissant, instable ou trop accidenté.

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS DE NOS BONS PLANS, PROMOTIONS ET NOUVEAUTÉS. INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER JOGGING INTERNATIONAL !!
    This is default text for notification bar