--
  • La dernière étude de l’ITRA dévoile le profil du traileur type

    ETUDE ITRA OPEN
  • Elle était très attendue, elle dit tout. La grande étude internationale publiée il y a quelques jours par l’International Trail Running Association (ITRA) dévoile de nombreuses informations sur les pratiquants de trail running, de leur mode d’entraînement à leur distance de prédilection en passant par leurs chaussures ou leur montre préférée et le budget consacré aux courses chaque année. Une bonne occasion de savoir où vous vous situez…

    Plus de 9500 traileurs participants

    Créée en 2013, l’ITRA est une association sportive internationale chargée de promouvoir et de développer le trail à travers le monde. Dans le cadre de cette mission, elle vient de publier cette enquête après avoir sollicité 9514 participants provenant de 104 pays. Le panel était composé de 7801 hommes et 1713 femmes. L’objectif est de faire progresser la connaissance sur cette pratique sportive, informations d’autant plus intéressantes après deux années très perturbées.

    64% des traileurs ont débuté sur route

    Et seulement 20% directement sur sentiers. L’adage selon lequel ce sont les sorties de route qui mènent les coureurs dans les chemins est donc toujours aussi pertinent. Seuls 5% des traileurs ont débuté par la piste d’athlétisme. Quant à l’âge auquel les participants de l’étude ont débuté dans le trail, il se situe majoritairement entre 31 et 45 ans. À noter que seulement 6,8% de précoces ont débuté avant 18 ans et presque 5% de seniors après 50 ans. Quant aux raisons poussant les traileurs à pratiquer ce sport, c’est principalement parce qu’ils aiment être en harmonie avec la nature, découvrir de nouveaux lieux, et bien sûr pour rester en forme et préparer leurs prochaines courses. On notera toutefois que pour presque 16% des pratiquants, c’est le besoin de perdre du poids qui les a également poussé à aller arpenter les sentiers en petite foulée.

    ETUDE ITRA 1

    Côté équipement, Garmin et Salomon font carton plein

    Avec pratiquement 60% des votes des utilisateurs de montres connectées, garmin écrase la concurrence et distance largement Suunto (19,5%), Coros (8,1%) et Polar (4,6%). Quant au rayon baskets, la première place se partage quasi à égalité entre Salomon (36,6%) et Hoka One One (35,3%). Mais Salomon terrasse la concurrence en terme d’équipement textile, en se taillant la part du lion (42,1%), loin devant Nike (21,8%). Sur le plan budgétaire, les traileurs sont près à mettre le prix pour se procurer leur équipement spécifique, puisque la majorité d’entre eux investissent entre 200 et 600 euros par an pour renouveler leur matériel.

    ETUDE ITRA 3
    ETUDE ITRA 4

    Des entraînements avec du dénivelé

    Concernant les entraînements, les coureurs ayant répondu à l’enquête de l’ITRA ne font pas semblant. En effet, 60% d’entre eux consacrent au minimum 4 heures par semaine à la pratique, dont 37% plus de 6h. Et ce n’est pas pour courir sur des chemins plats ! Le dénivelé moyen par semaine est supérieur à 1000m pour 56% des traileurs, et même supérieur à 3000m pour les 10% les plus « grimpeurs ». Presque tout le monde (93%) incorpore des séances de sortie longue dans son programme hebdomadaire. Et pour plus de 20 % des participants, la durée de cette longue séance dépasse les 6 heures. L’entraînement croisé semble être une pratique courante, le vélo de montagne et de route, la natation et le renforcement musculaire étant les activités les plus populaires.

    ETUDE ITRA 7

    L’entorse de la cheville, principale blessure des traileurs

    Faire des pauses durant l’année apparaît également comme une pratique courante pour la plupart des traileurs. S’il est difficile d’en connaître précisément les raisons, il est probable que ce soit par obligation, pour faire face à des blessures. En effet, ces dernières touchent plus de 60 % des coureurs pendant l’entraînement. Principales blessures, l’entorse de la cheville et les problèmes musculaires remportent la palme. En revanche, peu de coureurs déclarent s’être blessés pendant les compétitions. Mais là encore, l’entorse de la cheville reste la blessure la plus courante, probablement en raison de la technicité du terrain lors des courses de trail.

    ETUDE ITRA 8

    La tentation d’allonger la distance

    Si la distance de course préférée des traileurs de l’enquête se situe entre 20 et 70 km, étonnamment, une partie importante des coureurs (plus de 40 %) déclare avoir déjà essayé des courses de plus de 100 km. Il faut cependant relativiser cette information, les coureurs ayant un compte ITRA n’étant pas de simples pratiquants débutants. Sans surprise, les coureurs ayant répondu ont commencé généralement par réaliser des distances plus courtes, puis ont progressé vers des distances plus longues après avoir acquis de l’expérience. Quant à la fréquence des courses, plus de 60% des traileurs de l’enquête ont déclaré participer à une à six épreuves par an, pour un budget de frais d’inscriptions compris entre 100 et 400 euros par an.
    Découvrez le site de l’ITRA

    ETUDE ITRA 9
    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS DE NOS BONS PLANS, PROMOTIONS ET NOUVEAUTÉS. INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER JOGGING INTERNATIONAL !!
    This is default text for notification bar