--
  • Covid-19 : les Parisiens pourront courir sans masque

    Masque courir
  • Face à l’évolution de l’épidémie de Covid-19, la préfecture de Police de Paris a décidé d’imposer de nouveau le port du masque en extérieur dans la capitale et les départements voisins à partir du 31 décembre 2021. Bonne nouvelle : les coureurs pourront pratiquer leur jogging à l’air libre.

    Avec un taux d’incidence de 2000 cas pour 100 000 habitants à Paris, “un niveau jamais atteints” jusqu’alors, la Préfecture de Police a décidé d’imposer de nouveau le port du masque en extérieur.

    Le port du masque, que cela soit en intérieur ou en extérieur, dans une ville comme Paris où le brassage de population est permanent et les situations de regroupements ou d’affluence nombreuses, est un geste barrière très important, susceptible de freiner considérablement la circulation du virus. C’est la raison pour laquelle, faisant suite aux récentes annonces du Premier ministre, le préfet de Police prend un arrêté imposant le port du masque dans l’espace public”, peut-on lire sur le communiqué de la Préfecture publié mercredi 29 décembre. Cette mesure concerne Paris ainsi que les département voisins des Hauts-de-Seine, des Yvelines, de l’Essonne et du Val-de-Marne.

    A noter que cette mesure ne concerne pas les bois de Boulogne et de Vincennes, où chacun pourra circuler sans le masque. Les cyclistes et les personnes pratiquants une activité sportives sont également exemptées de cette mesure. Les joggeurs pourront donc continuer à courir dans les rues de la capitale sans masque.

    A lire aussi : Marathon, notre dossier complet pour vous accompagner

    Peut-on courir avec un masque ?

    Fabrice Kuhn est médecin du sport et lui-même marathonien, triathlète et ultra traileur. Il a fait ressortir quatre études réalisées en 2020 qui portent notamment sur les risques pour la santé de porter un masque en pratiquant une activité sportive.

    Toutes les études mettent en avant qu’il n’y a pas de différences majeures entre le fait de porter un masque ou pas. Ces études ont été réalisés sur des vélos, en augmentant progressivement l’intensité sur des temps assez courtes (10 minutes). « En footing et en endurance, il n’y a pas de problème. Les indices physiologiques, fréquence cardiaque et saturation de l’oxygène dans le sang, ne sont pas perturbés. En revanche, sur des efforts à plus haute intensité, la pression en CO2 augmente. Le masque ne permet pas l’expiration totale du gaz carbonique et donc sa concentration augmente dans le sang. Le danger concernera principalement les personnes qui souffrent déjà d’insuffisance respiratoire » résume le médecin, qui concède un véritable manque de recul sur ces questions.

    Une chose est claire en revanche : « Non, il n’y a pas de risques pour la santé quand on court avec un masque, si on est en bonne santé. Concernant la performance, il n’y a pas de changement non plus. Il faut cependant prendre en compte à la notion de confort qui joue impact la perception de l’effort et qui est une composante de la performance. »

    Ses conseils :

    • quand on est plusieurs, courir côte à côte à un mètre de distance plutôt que l’un derrière l’autre
    • éviter de courir avec un masque si on est victime de pathologies respiratoires connues
    • si on se trouve dans un lieu qui nous oblige à porter le masque, privilégier des allures lentes afin de ne pas avoir besoin d’un flux respiratoire important et de bien renouveler le co2.

    Quoiqu’il en soit, le médecin déconseille à toutes les personnes porteurs d’une maladie virale de faire du sport.

    « Quand on a la de fièvre, on ne court pas, car cela peut créer des lésions sur le muscle du cœur ». En revanche, il l’assure, courir, faire du sport, aide à lutter contre le virus.

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Laisser un commentaire

    SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS DE NOS BONS PLANS, PROMOTIONS ET NOUVEAUTÉS. INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER JOGGING INTERNATIONAL !!
    This is default text for notification bar