Vrai ou faux : La pâte à tartiner, un plaisir sportif à éviter?

Vrai ou faux : La pâte à tartiner, un plaisir sportif à éviter?
Question - Réponse
Le

Vrai et faux ! Tout dépend de sa composition, de la voracité de son adorateur et de son activité... Sur une tartine ou fourrée dans une crêpe-ravito, la pâte à tartiner, ça se choisit et ça se gère !

Ça vaut le chocolat

La pâte à tartiner chocolat-noisettes, beaucoup de sportifs adorent. Parce que c’est bon, que c’est super énergétique, rapide à dégainer du placard et facile à emporter sur un trail. Si l’on ne s’attache qu’aux calories, la pâte à tartiner équivaut au chocolat qui, lui, est si souvent recommandé en petite gâterie... Tout comme le chocolat (noir ou au lait) à dose identique, 100 g de pâte représentent environ 500 kcal. Et tout comme avec le chocolat, il faut donc avoir la main légère !

Des lipides et des glucides à gogo !

En termes de lipides, pâte à tartiner et chocolat, c’est à peu près le même combat : ils représentent environ 30 % du poids. Ce qui est beaucoup, mais c’est cela qui rend la pâte si onctueuse. Schématiquement, comptez environ 80 kcal la petite cuillère à café. Quant aux glucides, ils comptent pour environ 60 % dans la préparation et viennent essentiellement des sucres ajoutés, comme dans le chocolat au lait, d’ailleurs (pas le noir, en revanche). Ce qui signifie que la petite cuillère à café de pâte à tartiner équivaut à près de deux morceaux de sucre, auquel il faut ajouter 5 g de beurre pour symboliser un équivalent en lipides... Côté protéines, le taux ne dépasse pas 6 g/100 g.

Mais toutes les pâtes ne se valent pas

La pâte à tartiner doit rester un plaisir occasionnel et mesuré. Pour anticiper un effort, oui, devant la télé, non ! Et pour bien la choisir, veillez surtout à ce que la teneur en noisettes soit au moins de 10 à 15 %. Et bien sûr, de ne pas être allergique à l’arachide, car les noisettes sont de la même famille ! Quant à l’huile de palme si vilipendée d’un point de vue écologique, elle contient certes 50 % de graisses saturées contre 15 % pour la plupart des huiles, mais finalement deux fois moins que l’huile de coco et un peu moins que le beurre... Ne vous privez donc pas de pâte à tartiner, mais ne craquez pas tous les jours, et surtout pas pour le pot entier ! Et sachez que pour éliminer une cuillère à soupe (30 g) de cette gâterie, vous devez vous atteler à un footing en endurance fondamentale de 30 min.