Vrai ou faux : Pas plus d'un œuf par jour?

Vrai ou faux : Pas plus d'un œuf par jour?
Question - Réponse
Le

Faux ! Accusé à tort de nuire à la santé cardiovasculaire, d’alourdir la digestion et la foulée, d’être facilement contaminé, l’œuf est au contraire un aliment parfait pour le sportif qui peut en avaler jusqu’à quatre par jour. Chercheurs et nutritionnistes sont formels !

Protéines, vitamines : il est champion

Deux œufs apportent autant de protéines que 100 g de viande ou de poisson. Or, les protéines sont les garantes de la masse musculaire. Autant dire leur importance chez le coureur, et notamment le végétarien qui ne mange ni viande ni poisson mais accepte les produits d’origine animale. D’autant que l’œuf concentre tous les acides aminés essentiels que l’organisme ne sait pas fabriquer et garantit en cela aussi un bon système immunitaire et cardiovasculaire. De plus, il est riche en fer (qui « fuite » facilement pendant la pratique), en iode, en bêta-carotène, en vitamines A, E, B12...

Sans danger pour la santé

Même si le jaune d’œuf contient du cholestérol, ce dernier ne présente aucun risque pour la santé, contrairement aux idées reçues. Il est même nécessaire pour fabriquer, entre autres, acides biliaires ou vitamines D... De plus, l’œuf est le roi du contrôle du poids : 2 œufs = 150 kcal, 76 g d’eau, 12 g de protéines, 0,7 g de glucides et 9 g de bons lipides. Difficile de faire plus équilibré. Et si on veut vraiment traquer les lipides, il suffit de faire une omelette sans les jaunes, les protéines étant surtout concentrées dans le blanc.

Nos astuces

Pour rendre l’œuf hyper digeste et s’entraîner quasi dans la foulée, il suffit de respecter une règle : blanc bien cuit mais jaune moelleux. Mieux vaut donc miser sur l’œuf mollet ou poché que sur l’œuf dur ! Mais quelle que soit sa préparation, vérifiez toujours que la coquille n’est pas fêlée (des germes pourrait avoir pénétrés) et ne la lavez jamais (elle deviendrait poreuse). Adaptez la recette à l’âge de l’œuf : maximum 9 jours après le jour de ponte pour un œuf à la coque, poché, destiné à une mayo ou à une mousse au chocolat, 15 jours pour les œufs au plat, 21 jours pour une omelette et 30 jours version dure. En cas de doute, plongez l’œuf dans de l’eau : s’il coule et se tient droit, il est frais, s’il flotte... plus vraiment.