Dormez dans la bonne position !

Dormez dans la bonne position !
Le

Entre deux objectifs comme après chaque entraînement soutenu, vous devez récupérer. Et vous le savez, la clef, c’est votre sommeil. Encore faut-il vous endormir correctement...

En première ligne : les ligaments

En position couchée, l’activité posturale étant quasi nulle, les muscles se détendent, les tensions musculaires s’apaisent, le corps récupère. Mais quand les muscles ne jouent plus leur rôle de soutien, les disques intervertébraux se réhydratent (ils sont hydrophiles), reprennent leur forme initiale et, s’ils ne sont pas bien soutenus par une position adaptée, ce sont alors les ligaments qui vont compenser les déséquilibres. Or, si ces petites bandes peu extensibles qui relient les os entre eux sont trop étirées et de façon prolongée, le sommeil est perturbé. Et au réveil, la douleur accrue.

La règle de base : la ligne droite

Pour vous endormir dans une position qui va accroître la récupération au lieu d’aggraver ou générer des douleurs, il faut préserver l’alignement entre la tête, le bassin et les pieds. Que vous soyez couché sur le dos, le ventre ou le côté, la colonne vertébrale doit rester alignée et les jambes doivent être parallèles. Si votre literie est hors d’âge (matelas à bosses, oreiller informe...), il faut en changer. Sinon, travaillez votre souplesse, car la sensation d’inconfort au lit vient souvent d’une raideur au niveau du cou, des épaules, du dos ou du bassin.

Nos astuces 100 % récup’

Sur le ventre : évitez de vous endormir ainsi, surtout si vous bougez peu la nuit. Rien de pire pour générer une pression musculaire et articulaire au niveau des cervicales, lombaires et du sacrum en raison de la rotation excessive de la tête. Pire encore avec une jambe relevée vers l’épaule.

  • Sur le dos : à éviter en cas d’apnées du sommeil (ronflements, micro-arrêts respiratoires), la position est conseillée si vos épaules et hanches sont douloureuses. Mais l’oreiller doit être bien plat pour ne pas casser le cou.
  • Sur le côté : posture idéale si vous respectez l’alignement tête-bassin-pieds en plaçant un ou deux oreillers entre vos jambes pour les maintenir parallèles et un oreiller moulant la tête dans une position neutre, sans cambrure.