La médecine des ventouses ça marche ?

La médecine des ventouses ça marche ?
Question - Réponse
Le

Placebo pour certains, cette technique manuelle ancestrale développée et codifiée en France sous le nom de médecine des ventouses, alias « cupping therapy », fait pourtant de plus en plus d’adeptes en prépa et en récupération.

Comment ça marche ?

La pose d’une ventouse provoque par aspiration un afflux sanguin massif (hyperhémie) et donc une décompression au niveau de la zone où elle est appliquée. La modification de la circulation locale et la décongestion a, de fait, un effet antalgique et réparateur. La médecine des ventouses, selon la localisation des petits pots de verre, va aussi stimuler des points d’acupuncture et, couplée à une huile ou crème (anti-inflammatoire par exemple), en accroître la pénétration, donc l’effet.

Sur quoi ça marche ?

Sur à peu près sur toutes les douleurs, puisque la technique permet de décongestionner la zone inflammatoire. Elle soulage ainsi contractures musculaires et œdèmes localisés ; tendinopathies d’Achille ou rotulienne ; pubalgies ; périostite tibiale ; entorse de la cheville, du genou ; douleurs des abducteurs, de la hanche ; aponévrosite plantaire... En phase de prépa, en jouant sur les points d’acupuncture, elle peut aussi améliorer souffle, stress, problèmes digestifs.

Comment ça se passe ?

Seul le passage par un professionnel formé (médecin, kiné, ostéo, naturopathe, acupuncteur) permettra des résultats probants. Sachez que la prise d’anticoagulant est une contre-indication, tout comme la pose de ventouses sur des varices. Et que les ventouses peuvent être « scarifiées » : précédées d’une petite griffure de la peau avant pose (indiquée sur les douleurs inflammatoires, articulaires aigües). Les résultats dépendent de la pathologie et de son ancienneté, mais, en général, il y a une réponse positive dès la première séance, qui se vérifie dans les 72 h. Souvent, une à trois séances, espacées de dix jours, suffisent. La pose des ventouses dure en général 20 minutes et les marques, qui dépendent de la qualité cutanée, perdurent entre 30 minutes et 15 jours. Quant à la douleur, elle s’apparente à celle d’un pincement. Supportable !