L’huile de colza, ça soutient le mental ?

L’huile de colza, ça soutient le mental ?
Le

Oui, mais il n’y a pas qu’elle ! Zoom sur ces lipides indispensables à la tête et aux jambes du sportif.

Colza, noix… : gorgées d’oméga 3

Les lipides sont indispensables à tous et notamment au sportif, puisqu’ils représentent une énergie de réserve dans laquelle l’organisme va puiser une fois le glycogène épuisé. Et parmi ces lipides, les huiles très riches en oméga 3 sont particulièrement recommandées. L’oméga 3 a prouvé ses effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire, le maintien du poids, mais aussi sur la bonne gestion des troubles de l’humeur en favorisant la sécrétion de sérotonine et de dopamine.

Lesquelles choisir

L’idéal est de jongler entre les huiles pour ne pas vous lasser. L’huile de colza reste toutefois la plus facile à dénicher et la plus complète : à ses 8 % d’oméga 3 s’ajoute en effet sa vitamine E, antioxydante. Deux cuillères à soupe par jour vous assurent 100 % de vos besoins en oméga 3 et 60 % de ceux en vitamine E. L’huile de noix, encore plus riche en oméga 3 (12 %), est en revanche pauvre en vitamines. De même que l'huile de soja, qui affiche tout de même 7 % d’oméga 3. Pour faire le plein en une simple cuillère à café, c’est sur l’huile de lin et ses 50 % d’oméga 3 que vous miserez.

Comment bien les utiliser

D’abord en les choisissant vierges, non raffinées. Les oméga 3 sont très fragiles. Les huiles qui en sont riches doivent donc aussi être stockées dans le noir et rapidement utilisées, uniquement crues. Pour la cuisson et pour être parfaitement équilibré en bons lipides, c’est l’huile d’olive (vierge, elle aussi), ses oméga 9 et sa richesse en vitamine E que vous choisirez. À raison de deux à quatre cuillères à soupe par jour.