La pizza, une cata en prépa ?

La pizza, une cata en prépa ?
Question - Réponse
Le

Faux ! Ça peut même être équilibré. Mais pour ça, il faut savoir vous repérer dans la jungle des produits du commerce, revoir les proportions comme l’accompagnement ou, mieux, se la faire maison !

 

À fuir : la 4 fromages et les merguez

Une pizza, c’est de la pâte à pain et plein de choses dessus... plus ou moins recommandées. Quelle que soit sa provenance commerciale, sachez d’emblée que la classique margherita pèse facilement 900 kcal. Ce qui n’est presque rien par rapport aux versions 4 fromages ou merguez, qui affichent entre 1 000 et 1 500 kcal (en taille pizza classique)... Et sont, de plus, bourrées d’ingrédients acidifiants pour l’organisme !

À la pizzeria, limitez les dégâts

Ne regardez même pas la carte et commandez directement une « végétarienne » ou une « 4 saisons » (600 à 700 kcal). Coupez-la en deux et résignez-vous à offrir l’autre moitié à votre meilleur ennemi ! N’oubliez pas qu’une grande pizza, c’est l’équivalent d’une baguette entière, rien que pour la pâte... Pour abaisser davantage l’indice glycémique (IG) de la demi-gâterie et ne pas subir de coup de pompe dans les heures qui suivent, commandez en entrée une salade verte nature que vous arroserez de vinaigre ou jus de citron. Ces fibres auront aussi le mérite de vous amener plus vite à satiété et trouver la demi-pizza suffisante.

À la maison, faites-en un plat équilibré

D’abord, faites la pâte vous-même avec un tiers de farine complète et deux tiers de blanche pour limiter l’IG. Pas de pâte toute prête, trop blanche, trop grasse. Forcez sur la tomate antioxydante (épépinée pour éviter les désordres digestifs) en toile de fond et ajoutez des légumes au choix et des dés de blanc de poulet ou des miettes de thon pour les protéines. Abusez de l’ail ou des oignons ainsi que des herbes et remplacez le fromage râpé par du chèvre (moins de calcium mais deux fois moins de calories). Cette grande pizza maison ne vous coûtera que 400 kcal et pourra sans soucis faire office de dîner de récupération, accompagnée d’eau et ponctuée d’un yaourt et d’un fruit frais. Veille de marathon, que de la farine blanche, pas de sauce tomate, ni d’ail ou oignon et pas de boule de mozzarella, qui à elle seule pèse 300 kcal !