Enrhumé ? 3 réflexes à adopter

Enrhumé ? 3 réflexes à adopter
Le

Un rhume, c’est banal mais ce n’est pas forcément bénin. Surtout quand le virus est confronté à l’effort. Quelques précautions à prendre pour continuer à vous entraîner sans aggraver la situation.

Buvez chaud, mangez vitaminé

Pour qu’un rhume (infection des fosses nasales) n’engendre pas de blessures (pour cause de fatigue) ou ne s’aggrave pas, il faut réagir dès les gratouillis dans la gorge, les éternuements et le nez bouché. N’attendez pas que le nez coule, d’être fatigué voire fiévreux pour boire beaucoup et chaud : en hydratant l’organisme et en augmentant la température du corps, l’élimination du virus sera plus rapide. Oui aux tisanes, thé, eau chaude avec citron (anti-infectieux) ou cannelle (antimicrobien), mais non au grog déshydratant ou aux boissons sucrées qui freinent la production de globules blancs. Oui au bouillon de poulet (effets prouvés sur les infections des voies respiratoires), aux protéines maigres (objectif muscles) et à la vitamine C (agrumes, légumes ou en comprimé) pour renforcer le système immunitaire. Mais halte aux charcuteries et sucreries, qui ont l’effet inverse.

Dégagez le nez vite fait

C’est la nuit que s’opère la production de globules blancs, les défenseurs de l’organisme. Il faut donc essayer de bien dormir...malgré un nez bouché. Pour éviter les risques d’augmentation de fréquence cardiaque ou de baisse de vigilance liés à certains médicaments et majorés par la pratique sportive, préférez les méthodes naturelles pour libérer vos fosses nasales des microbes résiduels. L’idéal : laver le nez au sérum physiologique ou au spray d’eau de mer, cinq à six fois par jour.

Restez à l’écoute de votre corps

Une bonne suée ne va pas vous soigner plus rapidement, mais va vous déshydrater et affaiblir davantage votre organisme et votre potentiel de récupération. Un rhume ne vous empêche pas de courir, mais vous devez raisonner votre entraînement : pas de fractionné ni de longues sorties, qui diminuent les défenses immunitaires... Le temps que ça passe, optez plutôt pour des sorties en footing léger, ne dépassant pas 30 à 40 minutes. Mais stoppez et filez consulter en cas de fièvre élevée, douleurs au niveau de l’oreille ou des sinus, sécrétions nasales jaunâtres, respiration sifflante… Le rhume, viral, peut évoluer en surinfection bactérienne.