Quel dîner si vous courez le soir ?

Quel dîner si vous courez le soir ?
Le

Courir le soir ne s'improvise pas, surtout au niveau nutrition si vous voulez passer une bonne nuit après votre séance !

Vous courez le soir

Passé 20 ou 21 heures, la puissance musculaire n’est plus au top, l’énergie conférée par la sécrétion de cortisol est écornée et les capacités de vigilance sont amoindries, notamment en raison de la production de mélatonine (activée par la baisse de luminosité) qui prépare à la mise en veille et au sommeil de l’organisme. Courir le soir nécessite donc une alimentation apte à booster la machine...sans pour autant contrecarrer l’horloge biologique interne et, de fait, la récupération apportée par un sommeil de qualité. Pour cela, il faut éviter qu’un excès de production d’hormone comme l’adrénaline vienne retarder l’endormissement.

Au menu 

Deux solutions s’offrent à vous. Soit dîner léger avant la sortie, soit vous attabler après. Si vous dînez au préalable, c’est au minimum deux heures avant de chausser vos runnings, en privilégiant une protéine maigre (tranche de jambon de dinde, de poulet ou un œuf dur...sans mayonnaise !), une portion de légumes cuits et un peu de féculents, en évitant toute graisse animale, y compris le fromage. En rentrant, vous prendrez dans la foulée une source de protéine et un fruit.

Si vous n’avez ni l’envie ni le temps de dîner avant, avalez alors, selon la durée de votre entraînement, soit une barre énergétique (dont le taux de protéines est supérieur à celui de glucides ou s’en rapproche le plus possible), soit un peu de pain grillé (plus digeste et d’un indice glycémique plus faible que le pain frais) et une compote de fruit.

Vous dînerez réellement après votre séance, par exemple d’un potage de légume avec des vermicelles ou de blanc de volaille, d’un fruit accompagné d’une bonne hydratation. Bien sûr, pour améliorer votre vigilance, vous pouvez prendre un café une heure avant l’effort. Mais attention, si vous êtes très réactif à la caféine, n’en buvez pas après 16 heures pour ne pas contrer l’endormissement et la récupération. Pour la même raison, tâchez de terminer votre séance trois heures avant le coucher pour laisser à votre organisme le temps de revenir au calme, et avalez plutôt une infusion qu’un verre de lait chaud.