Surveillez votre cœur, il vous le rendra !

Surveillez votre cœur, il vous le rendra !
Le

Même si de très nombreux coureurs utilisent un cardio-fréquencemètre durant leurs entraînements et courses, très peu ont déjà consulté un cardiologue. Une démarche pourtant indispensable pour pratiquer en toute sécurité.

En course à pied, la plupart des accidents cardiovasculaires ont été observés chez les personnes peu entraînées et souffrant au préalable de pathologies cardiovasculaires. C’est justement dans un souci de prévention de ce type d’accident qu’une visite médicale s’impose.

Objectif zéro risques

Au cours de cet examen, vous devez être soumis à un interrogatoire concernant votre passé (antécédents médicaux personnels, antécédents familiaux, passé sportif), votre présent (habitudes alimentaires, tabac, alcool, fréquence de pratique et type d’entraînement), et vos intentions futures en termes de pratique sportive (entraînement, compétition…). La visite se poursuit normalement avec un examen corporel de base complété par un examen cardio-respiratoire, afin de vérifier la bonne ventilation de l’ensemble des poumons et confirmer l’absence de toute anormalité. Un test d’expiration maximale et la plus brève possible après une inspiration maximale (à l’aide d’un débitmètre de pointe ou peak flow meter) est vivement recommandé. Enfin, la visite doit comprendre un examen cardiaque qui se limite trop souvent au test d’effort de Ruffier-Dickson qui consiste à réaliser 30 flexions en 45 secondes et à prendre le pouls avant, toute de suite après et une minute après l’effort. Pourtant, les cardiologues préconisent un électrocardiogramme de repos tous les trois ans à partir de 12 ans (afin de rechercher les signes d’une maladie cardiaque liée à des antécédents familiaux). Après 35 ou 40 ans, l’électrocardiogramme de repos doit être systématique et, si possible, complété par un test d’effort maximal ; et cela d’autant plus si vous avez des douleurs thoraciques ou que vous présentez des antécédents cardiaques (infarctus du myocarde ou toute autre maladie cardiaque rencontrée par le passé).

Evaluer votre potentiel

Outre la prévention des pathologies cardiovasculaires, le test d’effort avec analyse des paramètres cardiaques est recommandé chez l’athlète qui souhaite avoir une idée précise de son potentiel, de son niveau de forme et de la façon dont il doit s’entraîner. Véritable outil de base de l’entraînement, le test d’effort en laboratoire avec un médecin du sport ou un cardiologue, idéalement réalisé sur tapis de course, en est la référence. Il consiste en une augmentation progressive de la vitesse de course jusqu’à épuisement. Il permet, grâce à de nombreux appareils de contrôle (masque avec analyseur de débits respiratoires et de gaz, cardiofréquencemètre), de mesurer le VO2max (consommation maximale d’oxygène), la VMA (vitesse maximale aérobie), la FCM (fréquence cardiaque maximale), les différents seuils ventilatoires et tout un tas d’autres données qui vont permettre d’établir un véritable plan de bataille pour préparer ses futurs objectifs. 

Tarifs

Pour une visite médicale incluant un test d’effort et son décryptage par un médecin du sport et/ou cardiologue, comptez entre 120 et 150 €. Pas de remboursement de la Sécurité sociale, sauf si ce test est fait sur prescription d’un médecin, dans le cadre du soupçon d’une maladie cardiovasculaire. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle, certaines peuvent prendre une partie des frais en charge.