La levure de bière, l’alliée du sportif ?

La levure de bière, l’alliée du sportif ?
Le

Vrai ! C’est un super-complément nutritionnel. Consommée à toute petite dose, elle est capable de faire beaucoup pour la performance sportive.

 

C’est quoi ?

Rien à voir avec la levure chimique qui fait gonfler les gâteaux, ni avec la bière…même si on fait généralement pousser ce minuscule champignon sur de l’orge germé – un support qui lui permet de se charger à fond de micronutriments de qualité. Et en usage thérapeutique, il y a une nette différence entre la levure active (non chauffée), qui garde intactes toutes ses propriétés, et la levure inactive (chauffée), qui sert à la fabrication industrielle de boissons alcoolisées… C’est donc en poudre ou en paillettes, et non en bouteille ou canette, que se présente la levure de bière.

Ses avantages pour le sportif

Ils sont nombreux. La première qualité de la levure de bière est en effet d’abriter l’ensemble des vitamines du groupe B qui agissent en complément les unes des autres, à la fois pour réguler l’équilibre nerveux, favoriser la réparation des tissus et le renouvellement cellulaire, optimiser la digestion des graisses et la gestion des sucres… Elle contient aussi des protéines (environ 50/100 g), ce qui permet d’enrichir un peu l’alimentation « muscu » des sportifs (notamment des végétariens), de bons glucides (env. 45/100 g) et une très faible quantité de lipides (environ 3/100 g). Et comme il s’agit d’un champignon, matière vivante, elle a aussi une action probiotique qui renforce les défenses immunitaires en régénérant la flore intestinale. Bref, c’est une excellente alliée de la performance qui, en prime, œuvre pour la santé de la peau, des ongles et des cheveux.

Comment la consommer ?

On peut avaler de la levure de bière sous forme de compléments alimentaires, en poudre à diluer dans un verre d’eau ou de jus de fruit, ou encore en paillettes à saupoudrer pour parfumer soupes, salades, yaourts et même obtenir un gratiné végétal (mais la chaleur dégrade un peu ses propriétés). Préférez les cures de 1 à 3 mois maxi à une consommation permanente (qui risquerait de déséquilibrer la flore intestinale), à raison de 2-3 c. à soupe par jour de paillettes, ou 2 à 3 g en complément ou 1 sachet/jour en poudre quand vous vous sentez fatigué, irritable, déconcentré…