Rééquilibrez votre régime alimentaire

Rééquilibrez votre régime alimentaire
Le

Pour retrouver un bon équilibre, vous devez manger acide et alcalin. Cependant, reste à le faire dans les bonnes proportions : il vous faut 70 % d’aliments alcalins pour 30 % d’aliments acidifiants. Notez que cela ne signifie pas, pour autant, se priver des aliments au goût acide.

 

Mangez plus de fruits

Ils n’éliminent pas les acides, mais les tamponnent. Autrement dit, ils en amortissent l’excès, un peu comme une éponge, et en accompagnent une partie vers le lieu de leur élimination (reins, poumons, peau), grâce au bicarbonate qu’ils contiennent. D’où l’intérêt des eaux riches en bicarbonate, souvent évoquées pour « tamponner l’acidité » musculaire après une sortie longue et intense. Consommez également plus de légumes. Eux ne tamponnent pas, mais ont le pouvoir de neutraliser les acides grâce à leurs minéraux (magnésium, potassium, calcium...). Pour neutraliser un acide, il faut une base : c’est ce que fournissent les légumes. Plus vous consommez d’aliments acides, plus vous devez manger des fruits et légumes qui, en outre, apportent une bonne dose de potassium pour rééquilibrer un excès de sodium (acidifiant). Attention, toutefois, dans les trois jours précédant une épreuve, à bien gérer cet apport, dont les fibres peuvent causer des soucis aux intestins fragiles. Enlevez la peau des fruits et légumes et mangez-les cuits, à raison d’une portion par jour.

Mangez moins de protéines animales

Leur ­digestion libère des acides forts (sulfuriques, phosphoriques) qui acidifient l’organisme, favorisent les micro-inflammations et augmentent le travail des reins. Une viande ou un poisson une fois par jour suffit. Ou bien augmentez votre ­ration de fruits et légumes. Ou encore, alternez avec des protéines végétales (céréales complètes avec légumineuses) qui apportent aussi des acides, mais moins forts (en raison des minéraux présents). Attention, également, aux produits laitiers entiers, surtout aux fromages, très riches en protéines et en sel, donc acidifiants.

Limitez les aliments raffinés 

Sucre blanc, pain blanc, pâtes ou riz blancs... Tout ce qui est raffiné est appauvri en minéraux, donc plus acidifiant. Fuyez également les plats industriels, qui ont tendance à cumuler excès de sel (donc de sodium acidifiant) et de mauvaises graisses.

Dosez les aliments au goût acide

Malgré leur goût, ils ne sont pas acidifiants. Ils renferment des acides faibles (citrique, acétique) qui, transformés au cours de la digestion en bicarbonates (comme dans l’eau de Vichy), tamponnent l’acidité ambiante. Chez certaines personnes, qui présentent souvent un physique très longiligne, ces acides peuvent ne se transformer que partiellement. Si les agrumes vous occasionnent renvois et désordres gastriques, optez pour les autres fruits.

Notre petite recette 100 % acido-basique

Salade d’avocats, crevettes et pamplemousse. Une entrée bien équilibrée pour 4 personnes (15 min de préparation) .

Ingrédients

  • 2 avocats mûrs
  • 16 grosses crevettes cuites
  • 1 pamplemousse rose
  • 2 poignées de mâche
  • 1 citron
  • 3 cs d’huile d’olive, sel et poivre.

Préparation

Prélevez la chair des avocats, découpez-la dans un saladier. Décortiquez et coupez les crevettes, ajoutez-les, de même que les segments de pamplemousse pelé (sans la peau blanche) et la mâche. Dans un autre récipient, émulsionnez le jus de citron avec l’huile, le sel, le poivre. Versez dans le saladier, mélangez le tout, puis réservez au frais.

Recette extraite de Ma bible acido-basique, incluant 100 recettes et 8 semaines de menus, D’Anne Dufour et Catherine Dupin, Editions Leduc.s, 23 €.