Inflammation du pubis et reprise de la course à pied

Inflammation du pubis et reprise de la course à pied
Question - Réponse
Le

“ Suite à une douleur au bas-ventre et aux adducteurs qui durait, j’ai stoppé tout sport après un marathon. Diagnostic : inflammation du pubis. Après une infiltration, cela va beaucoup mieux. Mon médecin m’a dit que je pourraireprendre en douceur après trois mois d’arrêt. Comment procéder et pendant combien de temps ? ”

 

Bonjour Jean-Philippe,

Cette inflammation du pubis est probablement survenue suite à un excès d’efforts de type fractionné court, et une insuffisance de tonicité des muscles de la sangle abdominale et des adducteurs. Le respect de trois mois de repos et l’infiltration ont dû être efficaces pour faire régresser l’inflammation. Dorénavant, la reprise doit être progressive : débutez par deux séances hebdomadaires de 10 km maximum, avec pauses d’une minute de marche toutes les 15 minutes de course durant le premier mois.

Ensuite, rajoutez une séance par semaine supplémentaire par palier d’un mois, jusqu’à recourir trois à quatre fois par semaine, voire plus. Je vous déconseille les séances de fractionné court durant les deux premiers mois. Cantonnez-vous au fartlek, seuil et fractionné long. En parallèle, vous devez travailler votre gainage des muscles abdominaux grands droits et des obliques, avec travail des adducteurs en synchrone, si possible. Il faut effectuer ces exercices à petite dose, mais toute l’année pour être dans la prévention !