Run and Sun : 3 réflexes pour ne pas courir de risques

Run and Sun : 3 réflexes pour ne pas courir de risques
Le

Avec les beaux jours, l’accumulation de rayons UV due à l’activité en extérieur devient un problème pour le coureur. Voici les trois réflexes que vous devez adopter avant votre sortie.

Vérifiez phototype et diététique

Plus vous avez la peau et les yeux clairs, plus votre phototype est à risque et plus vous devez vous méfier du soleil. Idem si vous cumulez les grains de beauté (plus de 11 sur un bras), car le risque que l’un d’eux se transforme en mélanome est accru. Dans tous les cas, augmentez impérativement votre ration de fruits et légumes : leurs antioxydants protègent à la fois du stress oxydatif généré par l’activité, mais aussi des méfaits des UV.

Optimisez votre photo-protection

Optez pour un indice 50+ dans un premier temps, afin d’éviter tout risque. Ensuite, vous pourrez éventuellement vous orienter vers du 30 (mais pas en dessous, ça ne sert à rien). Choisissez une crème anti-UVA et UVB, et waterproof, pour qu’elle résiste à la transpiration. Appliquez-en toutes les deux heures, l’équivalent d’une balle de ping-pong, car c’est sur la base de 2 mg/cm2 de peau qu’est mesurée l’efficacité de la crème en laboratoire.

Adaptez l’heure de vos séances

C’est entre 11 et 16 h que les rayons UVB sont les plus présents. Si vous n’avez pas d’autres créneaux pour courir, crémez-vous et couvrez-vous : idéalement d’un top anti-UV (disponible en magasin de sport), mais jamais d’un T-shirt blanc qui, mouillé par la transpiration, laisse passer les UV... N’oubliez pas la casquette avec visière et protège-nuque. Matin ou soir, protégez -vous, car ce sont alors les UVA qui frappent, même à travers les nuages.

Mémo!

  • UVB : très puissants, ces rayons qui augmentent peu à peu jusqu’à 11 h avant de décroître à partir de 16 h sont à l’origine des coups de soleil et de l’augmentation de l’ensemble des cancers de la peau.
  • UVA : diffusés durant toute la journée, plus lents à brûler, ils pénètrent jusqu’au derme, activent des radicaux libres dans les cellules profondes, en détruisent les fibres élastiques et jouent aussi un rôle dans la survenue des cancers cutanés, et notamment du mélanome.
  • Indice 30 : indice minimum recommandé. Il repousse en théorie de 300 minutes le coup de soleil attrapé en 10 minutes sans protection (500 min pour un indice 50).