Le geste idéal pour…éviter la crampe du pied

Le geste idéal pour…éviter la crampe du pied
Le

Elle se manifeste en course, crispe le gros orteil, irradie vers le mollet et coupe court à l’effort. Banale, pas grave et surtout facile à éviter en deux exercices bien ciblés.

 

Assouplir et renforcer

La crampe du coureur est souvent liée à un pied creux, où la voûte est trop importante. En prévention, outre une bonne hydratation et un bilan avec un podologue, il faut renforcer et assouplir la zone.

  • Assouplir l’aponévrose en faisant rouler une balle de tennis, de golf ou même un rouleau à pâtisserie sous le pied. Idéalement, 2 minutes par jour.
  • Renforcer les muscles en position debout en faisant peser le poids du corps sur les talons, tout en étirant les orteils vers soi. À faire chaque jour, 10 fois de suite.

Drainer et stimuler

Après l’effort, pour limiter la stase lactique, vous devez étirer et drainer.

  • étirez en position assise, en posant le pied sur le genou opposé et, avec la main, ramenez les orteils du pied surélevé vers vous en maintenant la tension quelques secondes. À faire 4 ou 5 fois par pied.
  • Drainez en stimulant le retour veineux, en vous allongeant jambes en l’air (10-15 min minimum) après la douche (fraîche, en remontant des pieds vers les genoux) ou portez des chaussettes de récupération, ou faites quelques minutes d’électrostimulation en mode récupération.