Le geste idéal pour...former vos chevilles au trail

Le geste idéal pour...former vos chevilles au trail
Le

Sur terrain accidenté, vos chevilles sont très sollicitées. Et même si vous ne vous attaquez pas au mont Blanc, vous allez devoir travailler leur verrouillage en deux temps, par un travail de proprioception spécifique.

En travaillant la cadence

  • Trouvez une zone pavée sur laquelle vous allez pouvoir vous exercer tranquillement à multiplier les appels et, ainsi, renforcer la stabilité de vos chevilles.
  • Déplacez-vous le plus rapidement possible, sur la pointe des pieds, de pavé en pavé, sans en louper un seul. En travaillant de la sorte en cadence, vous verrouillez efficacement.
  • Répétez l’exercice 1 à 2 fois par semaine, à raison de 10 séries de 30 à 40 secondes.

En travaillant la lecture du terrain

  • Trouvez un chemin en descente et de nature technique (avec racines, branches, obstacles multiples).
  • Pratiquez la montée en marchant (et non en courant, comme traditionnellement) puis descendez le chemin à fond en faisant travailler vos yeux. Ce que l’on appelle la « lecture de terrain » permet d’optimiser la proprioception, car vous allez vous obliger à bien réagir à ce que vous voyez devant vous. Ensuite, remontez le chemin en marchant (en récupération).
  • Répétez l’exercice 1 à 2 fois par semaine à raison d’une dizaine de fois.