Le régime sans gluten, c’est le secret pour performer ?

Le régime sans gluten, c’est le secret pour performer ?
Le

Oui et non! Ce n’est pas LE régime champion mais un régime médical. Si certains y gagnent vraiment, d’autres peuvent juste se compliquer la vie.

Indispensable s’il y a une vraie intolérance

Articulations douloureuses, douleurs musculaires, ballonnements, douleurs d’estomac, migraines, fatigue, anémie, vertiges, fluctuations pondérales, insomnie, eczéma... Seule une visite chez le gastro-entérologue et un bilan sanguin peut clairement acter que tous ces maux émanent d’une intolérance au gluten, alias maladie cœliaque qui concerne moins de 1% des français. Pour ceux-là, oui, il faut supprimer carrément le gluten, ingrédient principal du pain, pâtes, céréales, pâtisseries. Et suivre à vie un « régime sans » pour éviter la destruction progressive de la paroi de l’intestin grêle.

Une aide pour les sportifs de haut niveau

Sans être intolérant au gluten, on peut y être sensible. Et si cette sensibilité s’ajoute aux troubles gastro-intestinaux d’emblée générés par une pratique intensive (l’irrigation des cellules de l’intestin est alors très diminuée), la performance peut être franchement réduite. D’où ces athlètes qui, mis au régime sans gluten par leur médecin, se (re)mettent alors à performer. Mais ils sont alors très encadrés...

Une mode parfois bénéfique pour les autres

Il ne peut pas y avoir de carence en gluten. Même si ce n’est pas nécessaire, le supprimer n’est donc pas grave. Mais c’est contraignant au quotidien (achat de produits spécifiques, pas des restos « lambda »..). Reste alors l’entre-deux : le limiter. Ce qui a souvent des effets bénéfiques sur la performance puisqu’on est alors plus enclin à surveiller sa diététique et obligé de manger davantage de fruits, légumes, poissons, fromages blancs...tout en pouvant s’octroyer une pizza tous les 3 mois.