Aller chez le dentiste, ça évite les tendinites ?

Aller chez le dentiste, ça évite les tendinites ?
Le

OUI ! Le rapport entre une foulée gagnante et la sphère bucco-dentaire vous semble lointain ? Pourtant la performance passe aussi par les dents.

Une infection dentaire = risque tendineux et cardiaque accru

Quand il y a foyer infectieux au niveau de la bouche, bactéries ou virus peuvent facilement se diffuser dans la circulation générale et aller se greffer un peu partout. Le moindre mal est de ressentir une baisse de performance car l’infection induit une fatigue musculaire. Mais elle peut aussi accroître le risque de tendinopathies (l’inflammation fragilise muscles et tendons) et surtout de cardiopathie infectieuse si les microbes vont se loger sur les valves du cœur. C’est ce qui peut arriver si vous ne soignez pas vos caries. Si vous ne soignez pas vos gencives, l’inflammation parodontale va entraîner une production accrue de toxines et favoriser l’épaississement des vaisseaux et la formation de plaque d’athérome. A la clé : risque d’infarctus...

Des dents en moins, une couronne trop grande = douleurs articulaires

Dents manquantes, mauvais alignement des articulations de la mâchoire (ATM : articulations temporo-mandibulaires)...entraînent une mauvaise occlusion dentaire. Si vous ne vous occupez pas, s’installe un déséquilibre postural qui entraîne des douleurs au niveau des cervicales, irradiant parfois jusqu’à l’omoplate. Le port d’une gouttière la nuit suffit souvent à solutionner le problème. Idem si le défaut d’occlusion vient de tics délétères (se ronger les ongles, mordiller l’intérieur des joues). Ce déséquilibre peut aussi émaner d’une couronne un tout petit peu trop grande qu’il faudra alors changer.