Sauna ou hammam : quelle suée pour bien récupérer ?

Sauna ou hammam : quelle suée pour bien récupérer ?
Le

Les deux offrent chaleur, détente et réconfort après le sport mais ne fonctionnent pas sur le même principe et n’ont pas les mêmes effets.

Sauna : anti-inflammatoire et anti-virus

C’est l’alternance de la chaleur sèche de la cabine comprise entre 70 et 90°C et le coup de fouet des douches froides à 10°C qui font du sauna un bon outil de récupération en boostant l’oxygénation et l’irrigation des muscles par phénomène de vasoconstriction et vasodilatation. Douleurs et raideurs articulaires sont réduites et à la détente musculaire s’ajoute la stimulation de la sécrétion d’endorphines pour un double effet anti-stress et une augmentation de la production d’anticorps qui renforce le système immunitaire.

Hammam : purifiant et acclimatant

Ici, la température ambiante n’excède pas 45°C mais le taux d’humidité avoisine les 100%. Idéal donc, non seulement pour traiter les impuretés cutanées mais aussi pour éliminer en douceur les toxines générées par la course mais aussi les déchets liés à l’absorption, via la respiration, des gaz d’échappements en jogging urbain. A la clé : détente musculaire, réduction de la fatigue, des courbatures, amélioration de la fonction respiratoire, mais aussi excellente préparation en vue d’une compétition sous chaleur humide.

Précautions partagées

C’est surtout la pratique du sauna qui requiert des précautions en raison de l’alternance vasoconstriction/vasodilatation et nécessite impérativement un feu vert médical en cas de rétrécissement aortique (une des valves du cœur a du mal à s’ouvrir), de problème cardiaque ou d’hypertension artérielle instable. Des contre-indications qui, tout comme l’asthme et les troubles veineux, peuvent aussi être celles du hammam.

Même sans problèmes majeurs, attendez toujours au moins 1 heure après votre séance pour faire sauna ou hammam, le temps que votre température corporelle revienne à la normale. Limitez vos suées à deux ou trois fois 10-15min d’affilée 2 fois /sem et hydratez-vous bien avant, pendant et après pour compenser la perte importante en eau et sels minéraux due à la forte transpiration.