Hernie discale et reprise de l'entrainement

Hernie discale et reprise de l'entrainement
Question - Réponse
Le

Ancien marathonien, j’ai été victime il y a trois mois d'une hernie discale qui a nécessité une intervention chirurgicale. Quels sont les risques de recourir régulièrement (une fois par semaine actuellement) après une telle opération?

La réponse du Dr Romain Beaufort :

Cher Denis,

Le fait d’avoir une hernie discale (probablement au niveau du rachis lombaire) est assez banal. Parfois même, une hernie discale est découverte fortuitement chez un patient qui ne souffre pas de douleurs lombaires. En revanche, votre opération a sans doute été motivée par la présence de douleurs insuffisamment soulagées par les traitements usuels et ce n’est pas banal, bien qu'il s'agisse d'une chirurgie assez commune. Les soins post-opératoires (repos, pansements, reprise de la marche) sont en général simples. Ensuite, la kinésithérapie permet de retrouver une mobilisation douce du rachis, un bon tonus musculaire et une déambulation parfaitement indolore. Tout cela dans les trois premiers mois post-opératoires.

Au terme de cette période, selon l’évolution du patient, la reprise de la course à pied pourra s’envisager. Si tel a été le cas pour vous, alors vous ne courez aucun risque. Au contraire, la course à pied reprise progressivement dans de bonnes conditions peut aider à conserver une musculature rachidienne performante et participer à entretenir l’élasticité des autres disques intervertébraux. Toutefois, pour cette reprise, il est préférable de courir peu mais souvent, en augmentant très progressivement la fréquence des sorties. Il est important pour cela de vous référer à un kiné ou médecin du sport expérimenté en la matière. Passé cette phase, un entraînement plus soutenu et un objectif de compétition pourront s’envisager dans un délai de 6 à 12 mois après l’intervention.

Les risques, si vous ne respectez pas ces recommandations, sont la survenue de douleurs (colonne vertébrale ou sciatique) et la fragilisation d'autres éléments dans votre colonne ou vos articulations (tendons d'Achille, cartilages des genoux...) liée à la phase de repos forcé que vous aurez dû observer.