Oui au bon sandwich-jogging

Sandwich grison-mâche
Le

Une hérésie le sandwich à midi, quand on doit aller courir? Pas du tout! qu'il soit fait maison ou tout prêt, il vaut mieux en avaler un que de sauter le déjeuner. Reste à ce qu’il ne pèse pas sur la foulée. Et pour celà il vous faut:

.... un bon pain

Sauf sensibilité au gluten, tous les pains traditionnels sont compatibles avec le jogging. Evitez toutefois le pain de mie (riche en lipides, pauvre en sucres lents), la baguette classique (Indice Glycémique 20 % plus élevé que la tradition), le pain complet (2,5 fois plus riche en fibres : source de désordres pour les intestins sensibles) et le bagel (hypercalorique). Pensez aux outsiders : galette de riz, pain wrap, pain azyme. Mais pas de pain suédois, trop sucré.

.... une bonne composition

Oubliez la couche de mayonnaise. Le beurre, pourquoi pas, mais en couche très fine. Le mieux est de badigeonner le pain de fromage frais 0 %, relevé de moutarde, de curry, d’herbes, de lamelles de cornichon... Et d’y intégrer protéines (jambon de poulet, saumon fumé, œuf dur...), vitamines (salade verte, tomates, concombre, carottes râpées...), calcium (tranche de fromage allégé). Si vous l’achetez tout prêt, choisissez-le au thon ou au poulet-crudités, sans mayo et enlevez une des deux tranches de pain.

.... un bon accompagnement

Le sandwich ne fait pas un repas à lui seul. Vous devez toujours le faire suivre d’un laitage (yaourt, fromage blanc) et d’un fruit (entier ou salade de fruits frais). En vous hydratant.

.... un bon timing

Pas question d’avaler votre sandwich en deux minutes sur un coin de bureau. Le risque : être ballonné, stressé, avoir un gros coup de mou et une grosse fringale deux heures après, pour finir par se jeter sur une viennoiserie... Prenez le temps de bien mastiquer chaque bouchée dans le calme, à raison d’une moitié une heure avant de courir si vous avez prévu une séance, et l’autre moitié après (plus laitage et fruit).