Dois-je consulter un podologue ?

Le

L’avis d’un spécialiste sera forcément meilleur et il peut être recommandé dans certains cas. Un podologue pourra vous prodiguer des conseils de pédicure, comme la coupe des ongles ou l’entretien des pieds avant et après une compétition. N’attendez pas la blessure pour lui rendre visite. Ce spécialiste pourra aussi vous renseigner sur le type de chaussures qui convient le mieux à votre morphologie et à votre foulée. Il prescrira ou non de porter des orthèses plantaires thermoformées (semelles orthopédiques) sur mesure.

Quelles analyses peut-il faire ?

  • Une analyse statique : elle consiste à relever les éventuels défauts d’axe et à visualiser les appuis plantaires.
  • Une analyse vidéo : elle se fait sur un tapis roulant équipé de plusieurs caméras et d’un plateau informatisé. Pieds nus, puis chaussés, la course est enregistrée, et les données sont stockées sur ordinateur pour être analysées. Les caméras enregistrent la foulée (pieds et chevilles), mais également le mouvement des genoux, du bassin, des bras, des épaules, de la tête, et sous plusieurs angles. Ensuite passées au ralenti, les images permettent de voir s’il existe ou non des défauts d’appui en dynamique, des déviations, des asymétries (notamment au niveau des hanches), pour bien sûr y remédier. Des études techniques ont montré qu’il fallait un temps d’adaptation sur tapis roulant d’environ quatre minutes : échauffement, recherche des repères (champ visuel, balancement des bras)… Une analyse vidéo se fait donc sur une dizaine de minutes.
  • Une analyse avec un podomètre électronique : une plate-forme, munie de plusieurs milliers de capteurs de pression, détecte la force des appuis, des impacts des pieds sur le sol. Ce test permet de localiser le centre de poussée propre à chaque pied, de cartographier et de quantifier les pressions plantaires. Avec une précision électronique, vous disposez ainsi sur papier de toutes les phases du déroulé de votre pied.

En fonction de toutes ces données, le podologue proposera éventuellement le port de semelles adaptées. Elles peuvent être en PVC, polyuréthane, résine, caoutchouc de synthèse… Il existe une gamme importante de produits. Leur durée de vie est comparable à celle d’une chaussure. Gardez en mémoire que la foulée évolue au fil de la vie. L’idéal est donc de consulter un podologue tous les deux ans environ, avant les phases de préparation.