Les 10 points de contrôle du coureur à pied (5)

Le

5. L’écartement des chevilles (genu valgum)

En position verticale, lorsque les genoux sont en contact, les chevilles doivent normalement se toucher. Si tel n'est pas le cas, on parle alors de genu valgum, de genoux cagneux ou de jambes en X.
Chez les personnes obèses, on constate fréquemment un écart de quelques centimètres entre les malléoles internes. Cet écart est lié au volume des cuisses qui ne permet pas le contact des genoux. Cette anomalie impose un travail supplémentaire aux chevilles, aux genoux et aux hanches, qui peuvent, au bout d'un certain temps de pratique, manifester leur désaccord.

Comment corriger :

  • Port de chaussures de running à axe droit ;
  • Confection de semelles orthopédiques par un podologue.

Précédent : 4. L’écartement des genoux

Suivant :6. La pronation

Retour au sommaire des 10 points de contrôle du coureur à pied