Les 10 points de contrôle du coureur à pied (6)

Le

6. La pronation

La pronation ou valgus, entraîne une rotation interne des axes jambiers, permettant aux pieds de s’adapter à la surface du sol et d’absorber les chocs lors de la course. Mais si la pronation est excessive (affaissement exagéré vers l’intérieur), elle prédispose au déclenchement de périostites tibiales ou de tendinites par hyper sollicitation du muscle jambier postérieur. Ce même valgus peut être à l’origine d’un syndrome rotulien.

Comment corriger :
- port de chaussures de running à axe droit ;
- confection de semelles orthopédiques par un podologue spécialisé.

Précédent : 5. L’écartement des chevilles

Suivant :7. La supination

Retour au sommaire des 10 points de contrôle du coureur à pied