Grossesse et course à pied

Femme enceinte
Le

Continuer à courir ? Oui mais…

Est-il possible de continuer à courir quand on est enceinte ? C’est la question que peut se poser toute joggeuse un jour ou l’autre et à laquelle à bien voulu répondre le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue.

Jogging :La course à pied présente-elle un risque au moment de la grossesse ?
Dr Mimoun : Pas plus qu’un autre sport et sûrement moins que le vélo, le roller ou le ski où le risque de chute est important. Les deux seules choses qui comptent pour une femme enceinte qui souhaite continuer à courir, c’est l’état de son col, qui doit absolument rester fermé, et renoncer, le temps de la grossesse, à toute course.

Jogging : Quelles sont les précautions à prendre ?
Dr Mimoun : Enceinte, la course à pied ne peut s’envisager que comme une activité physique qui fait du bien. D’où l’idée de renoncer aux compétitions. C’est le moment où jamais de s’écouter. A la moindre contraction ou douleur, il faut arrêter et attendre de voir si le fait de courir est en cause ou pas.

Jogging :Multiplier les examens quand on court et que l’on est enceinte est-il nécessaire ?
Dr Mimoun : Si l’on veut continuer à courir, la seule chose qu’on ne doit pas louper, c’est l’examen de contrôle mensuel chez la sage-femme ou le gynécologue. Cela permet de voir si le col est toujours bien fermé et qu’il n’y a pas de problème de tension. Quand elles ont des raisons d’être inquiètes, certaines femmes font même vérifier leur col plutôt deux fois qu’une.

Jogging : Est-ce que le jogging, sport d’impact, peut faire décrocher le foetus ?
Dr Mimoun : Non, à condition qu’il n’y ait pas de douleurs suspectes et que le col soit fermé. C’est donc au praticien de le confirmer régulièrement.

Jogging : Quel sont les risques si l’on force un peu trop ?
Dr Mimoun : Le risque, dans les deux ou trois premiers mois, c’est la fausse-couche. Ensuite, au troisième trimestre, c’est l’accouchement prématuré. Dans les deux cas, la solution, c’est le repos. Ça ne veut pas dire rester allongée toute la journée, mais réduire ses activités habituelles, dont le jogging s’il en fait partie.

Jogging : Jusqu’à quand peut-on continuer à courir ?
Dr Mimoun : A partir du sixième mois, cela va généralement de soi, le ventre est devenu tellement proéminent qu’il gêne la poursuite d’une telle activité sportive.

Jogging : Quels sont les sports conseillés pendant la grossesse et que l’on peut alterner avec la course à pied ?
Dr Mimoun : La marche, pour l’absence de traumatisme, et la natation, sport porté et idéal pour la femme enceinte.

Jogging : Y a-t-il un bénéfice à maintenir une activité sportive quand on est enceinte ?
Dr Mimoun : Oui à condition que la grossesse se déroule dans de bonnes conditions et que l’on ne démarre pas un sport à ce moment-là. Les sportives sont celles qui s’en sortent le mieux : elles prennent moins de poids, la circulation sanguine et la tension sont meilleures, le périnée est plus tonique et quand elles accouchent, elles retrouvent plus facilement leurs formes d’avant.

Jogging : Après l’accouchement, combien de temps faut-il attendre avant de reprendre la course à pied ?
Dr Mimoun : Pas avant d’avoir terminé les séances de rééducation du périnée, un muscle mis à mal pendant l’accouchement. C’est une étape indispensable pour éviter, à l’avenir, les risques d’incontinence urinaire.