Eviter la périostite tibiale

12muscles
Le

Fréquente chez les débutants ou à l'occasion d'une reprise d'entraînement, cette inflammation de l’enveloppe de l’os du tibia liée aux vibrations de la course résulte d’une faiblesse des muscles postérieurs de la jambe. Voici comment l'éviter

Eviter cette pathologie passe par une réduction de la charge d’entraînement, mais aussi par le renforcement des muscles postérieurs de la jambe, qui vont permettre de développer un meilleur amorti.

  • deux exercices à faire chez soi (au choix) , tous les matins :

Avec corde à sauter : débuter par une séance de 10 à 15 secondes, puis augmenter de 5 sec/jr pour atteindre 1 min 30 de corde.
Sans corde : faire des petits sauts à temps de contact bref (comme si le sol était brûlant) en augmentant progressivement le nombre de sauts : 10, 15, 18, 24...

  • deux précautions à prendre, sur le terrain

En cas de douleurs lors des séances, il faut réduire l’entraînement le temps que le renforcement porte ses fruits. Ne pas hésiter à consulter si la douleur persiste, pour éliminer l’éventualité d’une fracture de fatigue.
La foulée : les préférer courtes, moins traumatisantes et éviter les séances de vitesse.
Le sol : le préférer meuble et peu accidenté, pour réduire l’impact des vibrations.