Des articulations bien huilées

articulation
Le

Des articulations grippées sont des articulations dont les cellules sont mal nourries, mal irriguées. Y remédier c’est éviter d’avoir encore recours aux anti-inflammatoires…

Cuivre et Oméga-3 pour le graissage alimentaire

Oligo-élément imparable pour limiter l’usure du cartilage, le cuivre intervient aussi dans la fabrication du collagène, tissu de soutien des muscles. C’est donc un bel atout… dont il faut compenser la perte par sudation et la moindre absorption par l’organisme due à la vitamine C et au Zinc que l’on a coutume de prendre en cette saison.

On le trouve surtout dans les féculents, les légumineuses et le foie.

On complétera son action par un apport en :

  • Oméga-3 (poisson gras, huile de colza, de noix),
  • du gingembre
  • et du curcuma (anti-inflammatoires).

Une supplémentation en cuivre, hartagophytum, glucosamine et silicium peut être utile : en parler à son médecin traitant.

Souplesse et vigilance pour le dérouillage du cartilage

Pour de bonnes articulations, il faut entretenir sa souplesse par du stretching. Mais attention : une articulation douloureuse la nuit indique une phase inflammatoire. Dans ce cas, on va consulter illico et ce sera repos. Si la douleur survient à l’effort ou après, l’origine est mécanique. On pourra donc continuer à courir un peu en parallèle d’un travail statique chez le kiné.

La recommandation

Une cure de vitamine D (qui fixe le calcium) peut être nécessaire quand les articulations font souffrir. Faire pratiquer un dosage par son médecin.

1 Commentaire
SoapMaker - Oui mais...

J'ai lu avec intérêt cet article et comme je viens de faire ma première séance avec un cardio (l'appareil pas le docteur), j'ai quelques questions ! Hier, je mesurais une fréquence au repos d'environ 45/50. (Homme / 38 ans / 88 km / aucun souci particulier). Aujourd'hui, je pars faire mon parcours habituel (un A/R de 15 km constitué d'un faux plat qui monte de 150 m jusqu'au milieu du parcours, redescente et après il faut revenir ! 70 minutes de course ce matin). A la base, je courrais pour maigrir, j'ai débuté le 22 août et couru entre 2 et 3 fois /semaine depuis (le parcours a doublé et j'ai perdu 14 kilos avec petit régime et autres exercices). Mon endurance s'est donc améliorée et soucieux de bien faire, j'ai commandé un cardio au père noël (je cours avec celui d'un pote). MAIS J'ai trouvé un rythme de confort (une allure qui ne me fatigue pas trop mais me donne quand même l'impression d'avancer) et je suis surpris de découvrir une FC moyenne de 165/170 soit près de 90% de ma FCM !!! J'ai bien tenté de lever le pied mais je redescend difficilement sous les 160 et pour tout dire, l'allure me semble trop lente, je n'arrive plus à dérouler la foulée comme je le "sens". QUE FAIRE ? Est-ce bien ? Est-ce mal ? faut-il que je travaille mon rythme cardiaque ? cela va-t-il à l'encontre de mon objectif ? Serait-il plus conseillé de faire du fractionné que de chercher "bêtement" à tenir l'endurance sur tout le parcours ? Une fois encore, je ne veux pas faire de semi marathon, je veux me faire plaisir, perdre encore un peu de poids et maintenir... D'avance merci de votre réponse éclairée....

le 17/12/2011