Ongle noir : douloureux mais facile à soigner

Ongle noir - douloureux mais facile à soigner
Le

L’hématome sous-unguéal, le « fameux » ongle noir, que l’on découvre en se déchaussant après une longue course, se révèle facile à traiter.

Cette coloration de l'ongle est due à un hématome et peut survenir après une longue course sur sol dur. Au début, la douleur est gênante, mais plus ou moins rapidement, elle s'atténue. Sa venue est due au frottement d’une chaussure trop juste sur le gros orteil.

Au titre de la prévention, on veillera à acheter des chaussures plus larges (1/2 à 1 pointure de plus que pour des chaussures de ville). On peut également entourer l'ongle des gros orteils d'un sparadrap.

Quand l'ongle noir survient, la douleur peut être gênante jusqu’à entraîner l'arrêt de l'entraînement.

Soins et traitement médical

Pour soulager le mal, il suffit d'évacuer l’hématome. Pour ce faire, un moyen simple existe. Il faut dérouler un trombone dont on chauffera l'extrémité avec une flamme jusqu’à ce qu'elle devienne rouge. Il suffit alors de percer l'ongle et de le presser afin que le sang puisse s'évacuer. Cette technique, aussi impressionnante soit-elle, est totalement indolore.

Que vous le fassiez vous-même ou que vous laissiez le médecin prendre en charge cette délicate opération, trois précautions s’imposent pour un bon déroulement des soins :

  • pour ne pas se brûler les doigts, tenir le trombone avec une pince ;
  • ne pas tergiverser, le bout du trombone se refroidit vite et devient inefficace ;
  • en dernier lieu, se protéger, car l'hématome sous-ungeal (au moment où il se forme) étant du sang sous pression, il gicle fort et loin.