Viande rouge contre viande blanche

viande rouge
Le

On oppose souvent les viandes rouges aux viandes blanches, et l'imaginaire collectif a collé aux premières une assez mauvaise réputation, notamment sur ces impacts pour le sportif. Info ou intox ?

Calories

Aussi riche l’une que l’autre en protéines (environ 20 g pour 100 g), molécules d’entretien et de construction pour tous les tissus, notamment le muscle, la teneur en graisse d’une viande rouge est en règle générale plus importante que celle d’une viande blanche (13 % contre 7%), ce qui influence l’apport calorique (195 kcal contre 150 kcal en moyenne). Mais tout dépend des morceaux : en effet le filet, le faux filet ou le rumsteck du bœuf sont bien moins gras qu’une côte ou une épaule rôtie de veau (4 g contre 12) !

Ce qui est intéressant en revanche, c’est que la graisse des viandes blanches est en principe mieux repérée que celle des viandes rouges (peau du poulet, gras du jambon, graisses situées en périphérie des côtes de porc ou de veau…) et sont donc plus facilement retirables.

Avantage viande blanche

Sels minéraux et vitamines

La viande, qu’elle soit blanche ou rouge, contient des vitamines très intéressantes pour le joggeur : il s’agit de celles du groupe B. La rouge est très riche en B12 et B6 (utiles pour le métabolisme de l’oxygène et des protéines musculaires) alors que la blanche est riche en B1 et PP (utiles pour l’utilisation énergétique des sucres et des lipides) !.. En revanche, la viande rouge contient plus de fer, élément « anti-coup de pompe », que sa consoeur blanche (1,5 mg contre 4 mg ), et une grande quantité du zinc particulièrement bien assimilable (2 mg/100g) et fortement anti-oxydant, ce qui protège tous les tissus des agressions et des dégradations liées au métabolisme de l’oxygène, fréquentes lors des courses.

Avantage viande rouge

Intérêts pour le joggeur

Qu’elles soient rouges ou blanches, les viandes sont des aliments riches en protéines, c’est-à-dire en éléments bâtisseurs, de qualité nutritionnelle irréprochable et identique. La viande blanche est souvent plus facile à digérer que la viande rouge et comporte moins de « déchets » difficiles à éliminer juste avant ou après un effort.

Elle comporte également des vitamines utiles pour bouger et elle est donc idéale lors des repas qui entourent l’exercice intense. En revanche, la viande rouge avec son fer, ses protéines, ses vitamines B12 et B6 ainsi que son zinc est idéale lors des périodes d’entraînement.

Egalité

Résultat

Un match nul qui prouve que l’alternance des deux viandes est une bonne solution, sans oublier les autres sources de protéines animales : poissons, oeufs...