Quel est votre type de pied ?

taille de pied
Le

Pronateur, supinateur ou universel ? De votre type de foulée et du mouvement de votre pied qui s’amorce juste après le contact avec le sol dépend le choix de vos chaussures. Examinons les trois cas qui définissent la foulée du coureur à pied.

1. Type de pieds "pronateurs"

Si, en courant, juste après le contact avec le sol, votre pied déverse à l’intérieur. 60 % des coureurs sont plus ou moins pronateurs. Vous choisirez bien sûr des chaussures pour pronateurs, voire pour hyper pronateurs, afin de bénéficier d’une stabilité parfaitement assurée.

À noter qu’il est encore plus important de choisir des chaussures pour hyper pronateurs, si, en plus, vous êtes plutôt lourd.

2. Type de pieds "supinateurs"

Si, en courant, juste après le contact avec le sol, votre pied déverse vers l’extérieur. Moins de 15 % des coureurs sont supinateurs. Si vous éprouvez quelques difficultés à trouver des chaussures pour supinateurs, portez votre choix sur des chaussures pour pieds universels.

Si votre supination est importante, entraînant soit une usure rapide des chaussures et/ou une pathologie douloureuse, vous devrez vous faire confectionner, par votre podologue, des semelles correctrices avec lesquelles vous chausserez des runnings pour pieds universels.

3. Type de pieds "universels"

Si vos pieds restent naturellement stables, sans déverser, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur. 35 à 40 % des coureurs sont universels. Vous choisirez donc un modèle de chaussures pour pieds universels, voire pour pieds pronateurs légers, afin de bénéficier d’une stabilité parfaitement assurée dans la mesure où il reste presque toujours une légère pronation physiologique qui est la caractéristique naturelle du pied à la course.

Si vous portez des semelles orthopédiques correctrices, dans la majorité des cas choisissez un modèle de chaussures pour pieds universels. Il arrive cependant chez un hyperpronateur et coureur lourd que le podologue conseille une chaussure pour pronateurs afin de conforter la correction déjà apportée par les semelles.

Nota : Dans tous les cas, si vous devez consulter un podologue, demandez-lui toujours une feuille de conseils de choix d’achat pour vos chaussures. Celle-ci répertorie les grandes lignes à suivre, facilite du même coup le travail du vendeur et sécurise l’acheteur.

Photo © Vincent Lyky