Shiatsu : une bonne pression

Shiatsu
Le

Technique naturelle de bien-être et de relaxation, le shiatsu permet d’éliminer le stress, la fatigue, les insomnies et les maux de tête, … Un retour au bon équilibre de l’organisme en quelque sorte.

Le Shiatsu, formé des mots japonais, SHI signifiant doigts et ATSU pression, est une technique de massage originaire du Japon mais dont on retrouve les bases dans la médecine chinoise. Il s'agit d'une série de pressions effectuées avec les doigts, la paume des mains, voire les coudes, le long des trajets énergétiques du corps, nommés méridiens. Le but de ces pressions est de faciliter la circulation de l'énergie, le KI. Et cela intéresse évidemment le coureur.
Pour comprendre le Shiatsu et ses applications, il faut remonter le temps. Le Shiatsu a donc pour origine la médecine chinoise à qui on accorde, tout de même, 4 000 ans d'existence. Les Chinois sont partis de l'observation des différentes manifestations de l'énergie et en ont conclu que tout ce qui vit se transforme. Aucun phénomène n'est stable avec par exemple une alternance entre le jour et la nuit, le chaud et le froid. Ils ont ainsi pu mettre en évidence deux principes : le yin et le yang, représentation binaire de toutes les manifestations de l'énergie. Le yin, c'est, entre autres, la terre, le féminin, la nuit, l'eau ; le yang, c'est le ciel, le masculin, le jour, le feu …
Pour chaque être humain, il y a du yin et du yang. Pour la médecine chinoise, la santé est le résultat de l'équilibre entre ces deux énergies, la maladie s'installe lorsque le déséquilibre apparaît. Le shiatsu, comme l’acuponcture, va chercher à maintenir cette précieuse stabilité énergétique.

La pression qui détend
Le Shiatsu, est donc un ensemble de pressions qui s'exercent sur des points précis le long des méridiens. Il n'y a pas de contact direct entre le flux d'énergie et les doigts, contrairement à l'acuponcture où l'aiguille entre en contact direct avec l'énergie. Le Shiatsu mobilise, accompagne ou disperse cette énergie. Dans le cas d'un vide énergétique, le Shiatsu comble; dans le cas d'un trop plein, il draine. L'objectif étant d'entretenir une bonne circulation d'énergie.
La pression des doigts s'exerce en trois temps:
1 - le contact,
2 - l'appui progressif profond,
3 - le retrait.
Les trois étapes se succèdent de manière fluide et rythmée. Un point douloureux peut être le signe d'un dysfonctionnement local mais peut aussi révéler un problème dans un autre endroit du corps. Contrairement à différentes pratiques, lors d'une séance de Shiatsu, la personne reste habillée, il est seulement conseillé de porter des vêtements fins et de préférence en coton.
Introduit en France dans les années 70, les shiatsu n'est pas reconnu, en ce sens qu’il n'existe donc pas de diplôme officiel validant un acquis. Cela signifie qu'il convient d'être très attentif dans le choix du praticien. Il faut savoir qu'il existe des contre-indications au shiatsu, comme pour de nombreux types de massage d'ailleurs ( maladie de peau, infection, traumatisme, …), il est donc préférable de demander conseil à son médecin. Nombre de ces derniers s'intéressent à la médecine traditionnelle chinoise. Pour le coureur qui ne présente aucune contre-indication, le shiatsu peut être un plus dans le cadre de sa préparation. Il sera expérimenté comme un massage relaxant ou dynamisant, en vue d’une compétition ou pour faciliter la récupération, voire en vue de la reprise après une blessure.
On voit aujourd'hui se développer dans certaines entreprises des séances de massage assis : il s'agit souvent d'une adaptation du shiatsu. On trouve aussi ce type de prestation dans des clubs de fitness ou les thalassothérapie. Alors, à quand le shiatsu sur les stades?

Adresse utile : Fédération Française de Shiatsu traditionnel
Espace Shiatsu, 12, rue des Épinettes, 75017 Paris. Internet : www.ffst.fr. Tél. : 0890 710 017

Repères
Une séance dure environ 45 minutes. Nous vous conseillons de prendre des informations sur les praticiens auprès de la fédération afin de vous assurer de leur sérieux. Enfin sachez que toute consultation doit débuter par une information sur votre état de santé et vos antécédents médicaux. Prix moyen : de 40 à 60 euros la séance.