Entorse : le traitement

Le

Précédent :Les symptômes et le diagnostic

Le traitement d’une entorse dépend de l'importance des lésions ligamentaires.

• Entorse bénigne :

On met en place un strapping dit aussi contention semi-rigide, dans le but de limiter le tiraillement du ligament touché. On y associe des comprimés anti-inflammatoires et antioedémateux. La cicatrisation est obtenue en 8 à 15 jours.
Le retour en compétition ou à son niveau de pratique antérieure ne se fera pas avant un mois et demi. En effet, pendant la phase de repos, le ligament se cicatrise mais perd de son élasticité pour devenir “cassant” ou, pour le moins, fragile. Il lui faut ce délai avec une rééducation proprioceptive bien conduite pour retrouver son aptitude à déjouer les traîtrises du terrain de sport.

• Entorse de moyenne gravité

II faut prévoir sans hésiter l'immobilisation par un plâtre de marche. Il est toujours préférable, en matière d'entorse, de pécher par excès que par défaut. Le plâtre doit être une botte plâtrée de marche, pendant une période qui ne doit jamais être inférieure à trois semaines, temps minimal pour obtenir la cicatrisation du ligament.

La rééducation, absolument indispensable à cause de l'atrophie musculaire inévitable, doit s'attacher à renforcer les muscles péroniers qui protègent le ligament latéral externe et se trouvent sur la partie externe de la jambe et du pied.

Chez le coureur, il sera conseillé de commencer la mobilisation musculaire dès la mise en place de la botte rigide. Par exemple, assis dans un fauteuil, lever la jambe à l'horizontale durant 10 secondes, reposer le pied au sol le même laps de temps. Recommencer l'exercice pendant 5 minutes, à trois ou quatre reprises au cours de la journée.

Ce mouvement permettra à votre quadriceps (muscle du devant de la cuisse) de ne pas fondre trop rapidement. Si l'exercice vous paraît trop facile, vous pouvez vous servir de votre jambe valide comme haltère en la posant sur la jambe plâtrée et, bien sûr, utiliser ensuite cette dernière comme un monte-charge. Pour muscler l'arrière de la cuisse, il suffit d'appuyer avec le talon sur un coussin rigide; le membre inférieur tendu. Pour vérifier l'efficacité de l'exercice, on place la main au contact des muscles sollicités que l'on sent parfaitement se contracter.

Enfin, pour éviter aux muscles du mollet de s'affaiblir, contractez-les régulièrement (10 secondes de contraction, 10 secondes de relâchement) le plus souvent possible.

• Entorse grave

Elle sera traitée :
- soit par immobilisation plâtrée pendant 45 jours (6 semaines minimum), dont 3 semaines en décharge, puis 3 semaines en charge, c'est-à-dire avec autorisation de marcher avec le plâtre.
- soit par la chirurgie qui permet le bilan exact des lésions et la réparation des ligaments par simple suture bout à bout ou fixation osseuse de l'extrémité arrachée. C'est vers cette thérapeutique que l'on orientera les sujets jeunes et sportifs.

Les degrés de l’entorse

Selon que 1, 2 ou 3 faisceaux du ligament latéral externe sont atteints, et selon que le ligament est distendu, rompu partiellement ou totalement, on peut classer les entorses de la cheville en 4 stades de gravité croissante:

Stade 1 : entorse bénigne, sans rupture (foulure),
Stade 2 : lésion du ligament antérieur,
Stade 3 : lésions des ligaments antérieur et moyen,
Stade 4 : lésion des ligaments antérieur, moyen et postérieur.