Entorse : les étapes du traitement

Le

Précédent :Le traitement d’une entorse

Pour être efficaces, les soins doivent comporter plusieurs temps thérapeutiques qui, chronologiquement, se décomposent de la façon suivante :

1er temps : sur les lieux de l’accident

• Réfrigération de l'articulation (par exemple)

Les bombes de froid :
- Elastocold spray cryogène
- Spray-réfrigérant Urgo
- Cold spray cramer
- Vessie de glace

Les sachets cryogènes en plastique :
- Kold Kompress
- Thuasne pochette de froid instantané
- Flex-1-Cold cramer
- Instant Cold Pack cramer Cryogel Labo 3 M
- Dolofriz Labo Ordi
- Frigoril Labo Arsac

L’ Immersion du pied dans un bain froid.

• Règles d'efficacité du froid :
- Application locale, bien circonscrite.
- Froid intense, la température de la peau devant descendre au moins jusqu'à +15°.
- Durée d'application minimale : 20 minutes.
- Froid humide : le seul efficace. C'est pourquoi il faut toujours intercaler entre la source de froid (sachet, vessie etc.) et la peau un tissu éponge trempé dans l'eau froide qui va fournir le matériau conducteur nécessaire au refroidissement du revêtement cutané et des structures sous-jacentes.
- Ne pas réfrigérer une zone où il y a une plaie sous peine de retarder la cicatrisation.
- Chaud et froid alterné
- bain de pied,
- douche écossaise.

2e temps : chez le praticien, les premières prescriptions

• Si douleur à la marche, suppression de l'appui (cannes anglaises)

• Si enflure : repos articulaire (cannes anglaises) et glaçage.Puis :
- compression par un bandage
- élévation : pied sur une chaise
Le tout pendant 48 à 72 heures voire plus.

3e temps: en fonction du type d’entorse (voir bilan radiologique) .

• Simple foulure : reprise des activités sportives entre 3 et 8 jours.

• Entorse bénigne 'ou de gravité moyenne :

- Si sportif raisonnable :
- Strapping : une à trois semaines suivant le cas (à renouveler tous les 8 jours)
- Marche autorisée si non douloureuse
- Dans le cas contraire, maintien des béquilles.

- Si sportif “ inconscient ” :
- Botte plâtrée 4 semaines puis éventuellement Strapping.

• Entorse grave :
- Sportif motivé :
- Intervention chirurgicale avec plâtre pendant 45 jours.

4e temps : rééducation

Grâce à l'immobilisation plus ou moins rigide, le deuxième temps a servi à cicatriser le ligament déchiré. Le stade suivant nécessite, pour éviter les entorses à répétition, une “ double” rééducation :

• Classique:
Elle est destinée à :
- assouplir le ou les faisceaux atteints
- remuscler les stabilisateurs de la cheville, notamment ceux qui intéressent le compartiment externe
- retrouver l'amplitude des mouvements articulaires

On associera :
- massages
- physiothérapie (chaleur, ultrasons, laser, ionisation, électrothérapie)
- étirements
- vélo, natation.

• Proprioceptive :
C'est une mise en éveil des muscles externes de la jambe et du pied, véritables haubans actifs de la cheville par des exercices sur plateau instable. Ce type de rééducation, dans un premier temps sous le contrôle de la vue, habituera progressivement les muscles concernés à prendre le relais des ligaments externes distendus, dès que ces derniers sont sollicités. Ainsi on apprend progressivement au sportif blessé à résister à des sollicitations de déséquilibre de plus en plus violentes, après lui avoir appris, tout d'abord, à main- tenir son pied au sol.

5e temps: reprise progressive de l’entraînement

Suivant la durée de l'immobilisation, l'entraînement sera repris à zéro.
Lors d'une entorse de la cheville, l'étirement ou la lésion ligamentaire ayant provoqué un court-circuit, le message ne sera plus “ décodé ” correctement et les possibilités de se refaire une nouvelle entorse persisteront tant que le circuit ne sera pas rétabli.
L'immobilisation suivie d'une banale musculation sont totalement insuffisantes.

Par contre il suffit de stimuler par des exercices particuliers, dits “proprioceptifs”, les récepteurs ligamentaires afin d'assurer une mise en jeu précoce et adaptée des groupes musculaires concernés par la stabilité du pied.

Cette rééducation utilise les déséquilibres en appui sur une planche à bascule (plateau sur demi-sphère). Au début on gardera l'équilibre avec les deux pieds, ensuite pour augmenter les performances du ligament on tentera de se maintenir sur une jambe.

Pour obtenir une cheville durablement stable il faudra continuer régulièrement, même après la fin des séances chez le kinési, ce travail proprioceptif en utilisant progressivement le footing en terrain accidenté, la planche à roulette ou pour les bricoleurs une planche à bascule fait maison (prendre un rectangle en bois ayant environ 50cm de long, 40cm-de large et 2 à 3 cm d'épaisseur que l'on pose en son milieu sur une bouteille type vin d'Alsace.

1 Commentaire
micheca123 - Acide hyaluronique

Merci pour ces informations. j'ai moi même subit une intervention comme celle que vous décrivez en prenant des infos ici : http://www.crpce.com/acide-hyaluronique et j'avoue que le résultat a été immédiat. Maintenant il faut bien se renseigner auprès des médecins pour ne pas avoir de contre indications particulières. L'article que vous avez rédigé et que j'ai découvert grâce à Google est en tout cas très bien écrit avec bons nombres d'informations très importantes pour tous ceux qui se renseignent sur le sujet.

le 15/03/2014